Angola: Le pays veut profiter des valences du Centre international Koffi Annan

Accra — Le ministre des Relations Extérieures, Téte António, a affirmé mercredi, à Accra, au Ghana, que l'Angola entend tirer parti des capacités du Centre international formation en sécurité et maintien de la paix « Koffi Annan ».

Le Centre international de formation au maintien de la paix Kofi Annan (KAIPTC) a été créé en 1998 par le ministère ghanéen de la Défense (MoD) et sert de forum pour consolider et partager les cinq décennies d'expérience et d'expertise du Ghana dans les opérations de paix, aux côtés d'autres pays de la CEDEAO, et à travers le continent africain.

C'est un espace créé en reconnaissance de la nécessité de former les militaires, les policiers et les civils pour leur permettre de répondre aux nouvelles exigences des opérations de paix multidimensionnelles.

Selon Téte António, qui s'exprimait devant la presse à l'issue d'une rencontre avec la direction du centre, il s'agit d'un espace de formation et capacitation de spécialistes, pour mener des actions de négociations et de maintien de la paix, de formation pédagogique, entre autres.

L'Angola, a déclaré le ministre, procédera à une évaluation du potentiel du centre et indiquera ultérieurement les voies à suivre, concernant la coopération avec le même.

Il s'agit de l'un des trois centres de formation d'excellence de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) dans le domaine du maintien de la paix.

Ces centres sont mandatés pour dispenser une formation aux opérations de maintien et de soutien de la paix en Afrique et celui d'Accra est dirigé par le général de division Clayton Yaache et a officiellement commencé ses opérations en 2002.

Visite d'Etat

Concernant la visite d'Etat de deux jours du Président de la République, João Lourenço, le ministre l'a jugée plutôt positive, compte tenu des résultats obtenus.

Téte António a dit qu'elle servait au Chef de l'État angolais de réaffirmer la forte volonté de relancer la coopération entre les deux pays, ainsi que de montrer à la région ouest-africaine les opportunités commerciales qu'offre le marché angolais.

Rappelons que le Président João Lourenço a effectué, les 2 et 3 ce mois-ci, une visite d'Etat au Ghana, dont l'ordre du jour comprenait une rencontre privée avec son homologue, Nana Akoufo-Addo, une participation, avec discours, au forum d'affaires et investissements sur l'Angola, ayant également pris la parole lors d'un dîner officiel et d'une session spéciale du parlement ghanéen.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X