Cameroun: Manifestations de Genève - Le Diamaré dit non

A l'initiative du président de l'Assemblée nationale, Cavaye Yeguié Djibril, chef de la délégation permanente régionale du Comité central du Rdpc dans l'Extrême-Nord, une marche a eu lieu hier à Maroua.

Ils sont venus de Dargala, de Bogo, de Petté, de Gazawa, de Méri, de Ndoukoula et de tous les coins et recoins de Maroua. Les militants et sympathisants des neuf sections Rdpc du département du Diamaré, les leaders des organisations de la société civile. Les patriotes sans distinction de tribus ni de religion se sont donné rendez-vous à Maroua le 4 août 2021 pour une marche de soutien.

Le lieu-dit « Carrefour Djarma » au quartier Domayo a été le lieu du rassemblement de cette foule. Question de signifier leur déception aux comportements antipatriotiques de certains Camerounais de la diaspora qui ont essayé de perturber le séjour du président de la République à Genève en Suisse. Sur les banderoles brandies, on pouvait lire « le Diamaré dit « NON » à la diaspora irresponsable et antipatriotique », ou « le Diamaré condamne tout acte et comportement antipatriotiques » et beaucoup de pancartes appelant à la préservation de la paix.

Du Carrefour Djarma, la foule est passée par le « Pont Rouge » et a convergé vers l'esplanade des Services du gouverneur, lieu de la dislocation. C'est à ce point de chute qu'attendaient les autorités traditionnelles au nombre desquelles le lamido de Maroua et celui de Petté. Midjiyawa Bakari, le gouverneur de l'Extrême-Nord est sorti accueillir ses compatriotes. C'est Robert Bakari, membre du Comité central du Rdpc qui, en lieu et place du ministre Yaouba Abdoulaye, chef de la délégation départementale du Rdpc pour le Diamaré, a lu la motion de soutien adressée au président de la République.

Une motion dans laquelle les signataires marquent leur indignation « à l'égard de certains compatriotes de la diaspora qui, sans foi ni loi, ont porté atteinte au chef de l'Etat en séjour privé à Genève en Suisse ». Le gouverneur a reçu cette motion de soutien et promis de la transmettre à qui de droit. Il s'est réjoui de ce geste des élites du Rdpc en faveur du chef de l'Etat. « Les uns et les autres devaient se mobiliser pour barrer la route à tout acte de division, de déstabilisation et respecter les institutions, y compris ceux qui les incarnent », a conseillé le gouverneur.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X