Madagascar: Sécheresse dans le Sud - Les partenaires humanitaires se penchent sur la prochaine période de soudure

La Chargée d'affaires des États-Unis, Amy J. Hyatt souligne que les aides humanitaires sont rares dans certains districts du Sud de Madagascar.

Alors que 1,14 million de personnes dans le Sud de Madagascar sont actuellement en situation de grave insécurité alimentaire selon le PAM et 14 000 personnes au bord de la famine, la situation risque d'empirer dans les mois à venir, la saison culturale étant menacée par la sécheresse.

La prochaine période de soudure risque de plonger encore davantage de personnes dans une grave situation d'insécurité alimentaire, voire dans la famine, dans le Sud de Madagascar en raison de la persistance de la sécheresse. Une situation à l'origine des pénuries alimentaires, les partenaires humanitaires se penchent sur la prochaine période de soudure. Une réunion initiée par l'Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID) a rassemblé, hier, les dirigeants de la communauté internationale des donateurs, les partenaires humanitaires et les représentants du gouvernement de Madagascar afin de coordonner les efforts pour la période de soudure. L'occasion d'entendre directement les partenaires concernés sur les besoins actuels et croissants, de comprendre les questions logistiques et de planifier conjointement la manière de soutenir une reconstruction durable.

« Il est essentiel que les résidents des régions touchées soient soutenus pendant la période de soudure à venir et reçoivent de l'aide pour préparer la prochaine saison de plantation », a-t-il été souligné. « Il n'y a actuellement pas assez d'aide pour tous ceux qui en ont besoin... Le réel danger réside dans la cessation complète ou la réduction du soutien à certaines communautés, à mesure que les ressources alimentaires et les financements se tarissent», a affirmé la Chargée d'Affaires des États-Unis, Amy J. Hyatt. Pour sa part, Eddy Rasoanaivo, directeur de la programmation de la sécurité alimentaire de l'USAID/Madagascar, a avancé que l'on s'approche rapidement du point où toute nouvelle assistance arrivera trop tard. La réunion d'hier a eu pour but d'aborder cette situation urgente et de développer des plans pour répondre à ce besoin dès maintenant.

Rappelons que le gouvernement américain a déjà financé des projets qui permettent de nourrir 683 000 personnes, d'améliorer l'accès à l'eau pour 50 000 personnes et de prévenir et traiter la malnutrition chez 159 000 enfants et femmes enceintes. Par ailleurs, une aide supplémentaire de 7,5 millions de dollars a été récemment annoncée pour l'alimentation, la santé et l'agriculture dans le Sud. Ceci faisant suite à un engagement de 40 millions de dollars d'aide d'urgence en juin 2021 et à une annonce de 100 millions de dollars en décembre 2020 pour des projets d'aide urgente et à long terme. Depuis 2015, le gouvernement américain, par le biais de l'USAID, a été le principal fournisseur d'aide pour le Sud, engageant plus de 236 millions de dollars pour répondre aux besoins urgents des familles souffrant de la faim et fournir des solutions à long terme à l'insécurité alimentaire.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X