Cameroun: Entretien de l'immeuble « rose » - Appel à la synergie

Six membres du gouvernement ont signé, le 29 juillet dernier à Yaoundé, un projet relatif à la création d'une plateforme de suivi et de maintenance dudit bâtiment.

Les ministres des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières (Mindcaf), du Commerce (Mincommerce), des Petites et moyennes entreprises, de l'Economie sociale et de l'Artisanat (Minpmeesa), du Tourisme et des Loisirs (Mintoul), de l'Economie, la Planification et l'Aménagement du territoire (Minepat), des Mines, des Industries et du Développement technologique (Minmidt) ont signé un projet conjoint le 29 juillet dernier à Yaoundé. La plateforme interministérielle est chargée du suivi, de la gestion, de l'entretien et de la maintenance de l'immeuble ministériel N°3, baptisé « Immeuble Rose ».

Logée au sein du Mindcaf, cette plateforme a pour rôle d'élaborer et soumettre à la validation des chefs de départements ministériels, les modalités de gestion participative des problèmes de salubrité, de sécurité et de maintenance de l'immeuble ministériel n°3 dit « Immeuble rose » et de ses parkings. De plus, elle leur propose la répartition des espaces du parking et veille à son respect par les utilisateurs.

Et enfin, suit et évalue les activités des services en charge de l'entretien, de la salubrité et de la sécurité dudit bâtiment. Cette instance est composée d'un coordonnateur, le secrétaire général du Mindcaf, et des directeurs des Affaires générales des cinq autres départements ministériels concernés. Présidant la cérémonie, le ministre Henri Eyebe Ayissi a invité les responsables désignés à restaurer un fonctionnement normal et continu de l'ensemble des composantes de cet immeuble, afin de satisfaire les attentes des usagers du service public.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X