Cameroun: Eau et énergie, retransmission TV - Le PM veut une CAN sans fausse note

Le Premier ministre, Joseph Dion Ngute a instruit hier les ministres concernés d'apporter des réponses rapides et adéquates aux problèmes qui pourraient se poser dans ces secteurs.

Veiller à une alimentation régulière en eau et électricité des sites de compétition, des lieux d'hébergement et même des villes hôtes pendant la CAN; assurer une diffusion sans faille du signal TV de la 33e Coupe d'Afrique des nations de football que le Cameroun accueille dès le 9 janvier 2022. C'est la principale recommandation faite hier en fin de matinée dans l'auditorium de ses Services par le Premier ministre, chef du gouvernement.

Joseph Dion Ngute clôturait ainsi les travaux de la 30e session du Comité national de préparation de la CAN Total Energies2021 dont il est également le président. Les recommandations du chef du gouvernement intervenaient après les exposés présentés par certains membres de son équipe. C'est ainsi que le ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi a fait le point des dispositions prises pour la production et la distribution du signal dans les infrastructures dédiées à la compétition, particulièrement dans les sites de Yaoundé (Olembe), Bafoussam (Kouekong) et Roumde Adja à Garoua.

René Emmanuel Sadi a rappelé les dispositions prises antérieurement par le président de la République pour doter la Crtv de toute l'infrastructure nécessaire, de manière à faire de l'opérateur public, le partenaire exclusif de la CAF pour la retransmission en direct de l'ensemble des matches de la compétition. Sur les équipements, la nécessité de remettre en marche deux OBVANS a été rappelée. Ceci doit se faire dans les meilleurs délais, a recommandé le chef du gouvernement.

Intervenant peu avant, le ministre de l'Eau et de l'Energie, Gaston Eloundou Essomba, a fait le point de l'approvisionnement de certains sites en électricité et en eau. Sur le premier volet, des aménagements sont encore à apporter dans les installations d'Olembe à Yaoundé, Limbe et Kouekong à Bafoussam. Le cahier de charges de la Confédération africaine de football impose pour ses compétitions, que le déroulement des matches se fasse exclusivement sur groupes électrogènes.

Les autres sources d'énergie venant simplement en appoint. Pour combler le gap observé à Olembe, le gouvernement a décidé du démantèlement de deux groupes électrogènes de la Centrale d'Ahala, le 3e groupe nécessaire pour un approvisionnement complet du site devant être acquis ailleurs. La préoccupation des pouvoirs étant de garantir l'énergie électrique au-delà des sites de compétition.

Pour l'accès à l'eau potable, le ministre de l'Eau et de l'Energie a rassuré sur le fait que des dispositions sont en train d'être prises pour un approvisionnement optimal des sites de compétition, en dépit des difficultés rencontrées. Les actions entreprises ici doivent également inclure les sites d'hébergement chargés d'accueillir les hôtes du Cameroun.

« L'état d'avancement des préparatifs de la cérémonie de tirage au sort ainsi que de la CAN proprement dite me semble satisfaisant », a remarqué le Premier ministre qui n'a toutefois pas manqué de relever que des difficultés existent encore. « Il nous appartient donc de les surmonter », a-t-il conclu.

Il a ainsi invité les chefs des départements ministériels concernés à tout mettre en œuvre pour combler les déficits existants, insistant sur un travail d'équipe. Le premier test en la matière aura lieu le mardi 17 août 2021 avec la cérémonie du tirage au sort qui aura lieu au Palais des Congrès de Yaoundé. La rencontre d'hier s'est déroulée en présence de nombreux membres du gouvernement, des maires des villes hôtes et des représentants du secteur privé.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X