Cameroun: Importations et exportations illicites de sucre - La douane aux côtés de la Sosucam

Un protocole d'accord a été signé hier entre les deux directeurs généraux pour la lutte, le contrôle et le suivi de ces opérations frauduleuses.

Les directeurs généraux des douanes, Fongod Edwin Nuvaga, et de la Société sucrière du Cameroun (Sosucam), Samuel Second Libock, ont signé un protocole d'accord hier à Yaoundé. Il s'agit de mettre en place un cadre de collaboration et d'accompagnement en vue de la lutte contre le commerce illicite du sucre. En effet, la filière est réellement touchée.

La fraude du sucre concerne environ 25% de l'offre au Cameroun, avec des marges qui varient de 30 à 40%. « L'administration des douanes participe à la création d'un environnement légal et réglementaire favorable à l'épanouissement des activités économiques. C'est à elle que revient le rôle de protection économique nationale contre le commerce illicite, les fraudes et trafics divers. Vous comprenez pourquoi la direction générale des douanes a donné son accord pour l'élaboration de ce cadre de concertation », a indiqué Fongod Edwin Nuvaga.

Pour le directeur général de Sosucam, il est question de préserver et valoriser le Made in Cameroon. « Cette convention est un cadre de dynamisation de la lutte contre la fraude et la contrebande spécifique du sucre. Elle se traduit au Cameroun à travers la contrebande par destination et le contournement du cordon douanier », a relevé Samuel Second Libock.

Les deux parties vont désormais mutualiser les informations. Il est question pour Sosucam d'informer des circuits présumés de fraude, approvisionnement, stockage et ventes pour initier des opérations de flagrance ou des poursuites juridiques, accompagner la direction générale des douanes dans la mise en place efficiente des contrôles sur le sucre, mais aussi racheter le sucre saisi et confisqué à partir d'un processus réglementaire légal.

Ce qui vise à décourager les fraudeurs. A terme, on devrait arriver à la conformité des types de sucre importé à la règle comme celui de Sosucam, seul sucre Made in Cameroon, la non modification illégale de la destination des sucres, entre autres.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X