Cameroun: Sanaga-Maritime - Une « Banana Valley » en germination

Exporter la production agropastorale locale à partir du port en eau profonde de Kribi, et assurer la sécurité alimentaire de la cité balnéaire, appelée à devenir une mégalopole. Tels sont les objectifs visés par le projet gouvernemental de « Ceinture agricole » autour de Kribi, lequel implique les départements du Nyong-et-Kelle et de la Sanaga-Maritime, outre celui de l'Océan.

C'est pour la composante du projet logée dans le Littoral (en Sanaga-Maritime, donc) qu'une délégation officielle s'est rendue mardi 3 août dernier à Dizanguè, afin de procéder notamment à des repérages.

A la même occasion, le préfet Cyrille Abondo a installé les membres de la coopérative Développement de la Basse Sanaga (Dbs), chargée d'implémenter le projet dans le département. En dehors de Dizanguè, Edéa I, Edéa II et Mouanko sont impliquées, et abriteront diverses activités. Outre la culture à grande échelle de la banane plantain, pour une « Banana Valley » qui connecterait la Sanaga-Maritime à l'Océan, d'autres spéculations sont prévues.

Ainsi que l'exploitation des ressources halieutiques et des formations. « La coopérative DBS a pour ambition de former la jeunesse aux métiers agropastoraux, de la culture à l'exportation. Afin de créer de la richesse et lutter contre le chômage », explique un membre de la délégation à CT.

Tout en veillant à la gestion durable de l'environnement et des écosystèmes, la Dbs devra aussi : rendre l'agriculture vivante et intensive ; développer l'élevage et la pisciculture à grande échelle ; installer des unités de transformation ; approvisionner les acteurs en intrants agricoles aux membres ; acheter leurs produits ; œuvrer à la transformation ; développer le tourisme, etc.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X