Sénégal: Criminalite faunique - 4 personnes arrêtées avec des peaux de léopard

«La nouvelle opération menée par la Direction des Parcs Nationaux, en collaboration avec le Commissariat Central de Kédougou et l'appui du projet Eagle Sénégal a été encore fructueuse. Elle a permis l'interpellation, le 2 août 2021, de quatre présumés trafiquants de faune en flagrant délit de détention, de circulation et de commercialisation de deux peaux de léopard », peut-on lire dans la note reçue par la rédaction hier, mercredi 4 août.

Cette saisie survient quelques mois seulement après l'autre opération qui avait permis l'arrestation de 3 trois trafiquants en détention de 2 peaux de léopards. Selon le communiqué, «pour ce troisième trimestre de l'année 2021, cette opération porte à 11 le nombre de peaux de léopard saisies à Kédougou et 11 trafiquants interpellés (dont 7 déjà condamnés)».

Également, «de 2018 à 2021, 15 peaux de léopard ont été saisies au Sénégal et 15 trafiquants condamnés». Le document de signaler en outre que «ces léopards issus du Parc National du Niokolo Koba, du secteur de Kédougou, ou des pays voisins, sont souvent capturés et tués dans des conditions inhumaines. Pourtant, ils sont intégralement protégés et ne bénéficient d'aucune autorisation de commerce possible, morts ou vivants».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X