Ile Maurice: Port-Louis - Blessé au sabre, un homme meurt d'une septicémie

Sa blessure a été accidentelle. C'est ce qu'a conclu l'enquête de la Criminal Investigation Division (CID) de la Metropolitan Police de la division sud entourant les circonstances dans lesquelles un jeune habitant Vallée Pitot et âgé de 26 ans a été blessé au sabre au matin du mercredi 21 juillet dernier. La victime, qui était admise dans un état critique à l'hôpital Dr A.G.Jeetoo, a succombé à sa blessure en fin d'après-midi du mercredi 4 août.

Il était vers les 11 heures 15, le mercredi 21 juillet, suivant une requête que le sergent Jeebun du poste de police de Pope Hennessy s'est rendu à l'angle de rues Mahatma Gandhi et Wellington, Port-Louis. Arrivée à cet endroit avec les policiers qui l'accompagnait, il devait découvrir une mare de sang sur le trottoir gauche de cette rue faisant face en direction des Casernes Centrales.

Les policiers se sont alors rendus à l'hôpital Jeetoo et ont appris qu'un blessé y a été conduit par des volontaires. La victime, Mohammad Yousouf Maudarun qui portait une blessure au pied avec était au bloc opératoire. Un sabre portant des traces de sang a été ramassé à l'endroit où le corps de ce jeune homme gisait avant qu'il ne soit conduit à l'hôpital.

L'autopsie pratiquée par le Dr Prem Chamane, Principal Police Medical Officer, a attribué le à une septicémie.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X