Ethiopie: La visite de Lamamra en Ethiopie suscite un grand intérêt dans la presse éthiopienne

Alger — La visite le 28 juillet dernier du ministre des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra, en Ethiopie dans le cadre d'une tournée dans la région, a suscité un grand intérêt dans la presse éthiopienne qui s'est félicitée de l'engagement des deux pays à "renforcer leurs relations historiques de longue date".

Au cours de sa visite en Ethiopie en qualité d'envoyé spécial du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, M. Lamamra a exprimé "la volonté de son pays de renforcer les relations bilatérales de longue date entre les deux pays" et le souhait de l'Algérie d'accueillir Ethiopian Airlines à Alger, note le média.

L'occasion était également pour le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Demeke Mekonnen, de féliciter son homologue algérien pour "le succès des élections en Algérie" et d'exprimer la volonté de l'Ethiopie de "renforcer les relations entre les deux nations pour les années à venir", selon ENA.

"Demeke Mekonnen et son homologue Ramtane Lamamra ont eu des entretiens sur les moyens de forger une coopération forte entre les deux pays dans des domaines d'engagement multiformes", écrit encore le média.

Outre la coopération bilatérale, les deux parties "ont souligné la nécessité de jouer conjointement un rôle important au sein de l'Union africaine (UA) pour le bien-être de la région et au-delà", relève FBC.

D'autres questions dont le partenariat stratégique entre les deux pays et les questions de paix et de sécurité ont été évoquées au cours des entretiens entre le chef de la diplomatie algérienne et la présidente Sahle-Work Zewdie, souligne la même source rappelant que Ramtane Lamamra a transmis un message du président Tebboune à la présidente de la République d'Ethiopie Mme Sahle-Work Zewde.

Lire aussi: Lamamra conclut sa visite de travail en Ethiopie par une série de rencontres bilatérales

La visite de Lamamra en Ethiopie a été également évoquée par les journaux électroniques "Ethiopia Monitor" et "Addis Standard". Ce dernier a repris l'article du média kenyan "Nation" ayant notamment consacré un papier à la tournée de Ramtane Lamamra dans la région sous le titre: "Le Soudan salue l'initiative de l'Algérie pour la tenue d'une rencontre directe sur le barrage du Nil".

Dans son article, "Ethiopia Monitor" qui cite le bureau de la présidente éthiopienne, a mis l'accent sur la volonté de l'Algérie de "renforcer le commerce, les investissements et les relations diplomatiques avec l'Ethiopie, rappelant que l'Algérie " est l'un des principaux partenaires stratégiques de l'Ethiopie depuis que les deux pays ont établi des relations diplomatiques à la fin des années 1960".

Quant au journal en ligne "Addis Standard", il est revenu sur "l'initiative de l'Algérie", saluée par Khartoum, pour la tenue d'une rencontre directe sur le barrage du Nil.

Il a écrit à ce sujet : "Le Soudan a salué samedi une initiative algérienne appelant à la tenue d'une réunion directe entre les dirigeants égyptiens, soudanais et éthiopiens afin de trouver une solution aux différends concernant le Grand barrage éthiopien de la Renaissance (GERD)".

Le chef de la diplomatie algérienne a effectué récemment une tournée régionale, englobant, outre l'Ethiopie, la Tunisie, l'Egypte et le Soudan, au cours de laquelle il a examiné l'ensemble des développements dans la région et effectuédes concertations sur les préoccupations et soucis arabes et africains et les préparatifs d'importantes échéances, à savoir la tenue du prochain sommet arabe en Algérie.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X