Tunisie: Mechichi fait une déclaration de patrimoine à l'occasion de la fin de ses fonctions

5 Août 2021

L'ancien chef du gouvernement Hichem Mechichi s'es rendu jeudi qu siège de l'instance Nationale de Lutte Contre la Corruption (INLUCC) pour effectuer une déclaration de patrimoine à l'occasion de la fin de ses fonctions.

Il s'agit de la première apparition du chef du gouvernement après sa révocation.

Dans un bref communiqué de l'INLUCC publié sur sa page Facebook, l'instance indique que la déclaration de patrimoine de Mechichi intervient en application de la loi 46/2018 relative à la déclaration des biens et des intérêts, à la lutte contre l'enrichissement illicite et le conflit d'intérêts.

Le président de la République Kais Saied a décidé le 25 juillet dernier la révocation de Hichem Mechichi de son poste à la tête du gouvernement, le gel de toutes les activités du parlement et la levée de l'immunité de tous les députés.

Des rumeurs démenties plus tard par Mechichi lui même ont été relayées au cours de la dernière période selon lesquelles des actes de violences auraient été exercées sur ce dernier au palais de Carthage pour le contraindre à démissionner.

L'Instance Nationale pour la Prévention de la Torture avait précisé mercredi ne pas avoir connaissance de l'existence d'une décision judiciaire sur l'assignation à résidence de l'ancien chef du gouvernement et son interdiction de voyage.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X