Bénin: Joel Aïvo restera en détention

Joël Aïvo, professeur de droit constitutionnel au Bénin et opposant, a été arrêté le 15 avril dernier et inculpé de «blanchiment et atteinte à la sûreté».

Poursuivi pour "blanchiment de capitaux et atteinte à la sûreté de l'Etat", l'opposant à Patrice Talon reste en prison. Ses proches sont déçus.

Ainsi en a décidé plus tôt dans la journée la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Pourtant, en arrivant ce matin dans les locaux de la Criet à Porto-Novo, le collectif des avocats du constitutionnaliste Joel Aïvo étaient confiants que ce 5 août serait la fin des quatre mois de détention de leur client. Maître Robert Dossou cache difficilement sa surprise.

"Je préfère rire parce que ce n'est pas une surprise mais, vu l'état du dossier, nous espérions tout de même qu'on pourrait lui donner la liberté provisoire. Mais ils ont confirmé le mandat après s'être déclarés incompétents en raison de ce qu'il y a une infraction criminelle et que le dossier devra donc passer en instruction", estime l'avocat.

La recherche du non-lieu

Le professeur de droit s'est aussitôt retrouvé devant la commission d'instruction.

"A la commission d'instruction tout à l'heure il a été inculpé. Et maintenant nous attendons le juge des libertés de la détention pour voir si ce juge peut lui donner la liberté ou doit à son tour confirmer la détention. Plus rien aujourd'hui ne pourrait nous surprendre hein ! Nous attendons... tout en espérant", ajoute Maître Robert Dossou.

Le défenseur de Joel Aïto et ses collègues se débattent maintenant pour essayer obtenir un providentiel arrêt de non-lieu. L'espoir est infime.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X