Congo-Brazzaville: Centre de l'intelligence artificielle - Le lancement des cours en ligne prévu en 2022

Ouverture du Centre africain de recherche a ouvert ses portes à Brazzaville

Le ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie numérique, Léon Juste Ibombo, a annoncé le 5 août à Brazzaville le début en janvier 2022 des cours en ligne au Centre africain de recherche sur l'intelligence artificielle (CARIA) de l'Université Denis-Sassou-N'Guesso.

Il s'est exprimé à la clôture de l'atelier de revue à mi-parcours de la mise en place du CARIA organisé par la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA) en collaboration avec le gouvernement congolais. « C'est avec satisfaction que je note le début des enseignements en ligne très prochainement. En effet, les experts ont démontré une excellente maîtrise des sujets abordés et se sont, en outre, montrés ouverts et disponibles pour mettre au service de la communauté technique et scientifique le maximum de leur expérience. », a déclaré le ministre Léon Juste Ibombo.

Selon lui, ce centre permettra également d'explorer le potentiel de l'intelligence artificielle et les impacts macroéconomiques, les effets transformateurs sur les sociétés et les économies ; de mettre en exergue de nouveaux domaines de recherche sur l'intelligence artificielle au service de l'homme ; de consolider la coopération internationale pour promouvoir un accès inclusif à l'intelligence artificielle et aux innovations numériques.

« L'intelligence artificielle étant une matière transversale, à ce titre elle contribue efficacement au développement de la société et assure une dynamique pour l'innovation, la recherche, le divertissement, la communication. Elle requiert donc une parfaite appropriation et vulgarisation afin de permettre non seulement aux Etats, mais aussi au secteur privé et à l'ensemble de la population, d'en tirer pleinement profit dans les meilleures conditions », a indiqué Léon Juste Ibombo.

Pour sa part, le représentant de la CEA, Jean Paul Adam, s'est réjoui de la tenue de cet atelier qui débouche sur une feuille de route devant permettre de réaliser les objectifs inscrits dans le calendrier. « Nous avons constaté la détermination de tous les collaborateurs de démarrer les cours à partir de janvier 2022 dans un format virtuel. Cela démontre la volonté du Congo d'assurer un rythme assidu pour la mise en œuvre du projet et la réalisation du potentiel de l'IA pour le pays aussi bien que pour le continent », a-t-il dit.

« Ce centre d'excellence régional pour l'IA représente une nouvelle ère de développement pour l'Afrique. Il symbolise une transition vers la 4ème révolution industrielle. Nous visons aussi que l'IA soit un levier pour multiplier les opportunités des start-ups, et de privilégier l'innovation et l'esprit entrepreneur », a-t-il ajouté.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X