Sénégal: Des citoyens écrivent à la FIFA pour faire reporter l'AG élective de la FSF

Dakar — Des citoyens sénégalais regroupés dans un Comité de défense du football sénégalais (CODEFS) appellent la FIFA à "demander" le report de l'assemblée générale élective de la Fédération sénégalaise de football (FSF) prévue ce samedi au Centre de Conférence Abdou Diouf de Diamniadio (ouest).

"Qu'il plaise à la Fifa de demander le report de ces renouvellements controversés et de veiller également à ce que les élections, seul mode de dévolution de responsabilités prévu par les statuts et règlements de la fédération sénégalaise de football (FSF) soient organisées de façon inclusive, démocratique et transparente en l'absence de tout immixtion intempestive du gouvernement sénégalais", ont-ils indiqué dans un courrier envoyé mercredi à l'instance dirigeante du football mondial.

Ce collectif qui compte en son sein des personnalités de la société civile et des hommes politiques, comme les anciens députés Cheikh Oumar Sy et Babacar Gaye, dénonce l'immixtion de ministres du gouvernement sénégalais dans le comité chargé de trouver un consensus dans le renouvellement du comité exécutif de la Fédération de football

Le Collectif rappelle que par le passé, "des fédérations sportives ont été dissoutes", tandis que des comités de gestion n'ont pas été reconnus par la Fifa pour "ingérence politique".

"Alors, nous ne pouvons que marquer notre inquiétude par rapport à leur démarche et les conséquences que cela pourrait induire pour notre pays si ces renouvellements se poursuivaient dans les conditions actuelles", rappelle le collectif.

Un comité chargé du consensus piloté par l'ancien président de la Ligue sénégalaise de football professionnel, Louis Lamotte, par ailleurs candidat à la présidence de la Fédération de football en 2017, avait tenté de rapprocher les candidats en vain.

Si l'un d'eux, Mbaye Diouf Dia en l'occurence, a accepté de se ranger derrière le président sortant, Augustin Senghor qui va briguer un 4-ème mandat. Saer Seck et Mady Touré, après avoir été reçus par ledit comité, ont pour leur part refusé la feuille de route présentée ses initiateurs.

Mady Touré, qui se présente comme le "candidat du renouveau du football sénégalais", a décidé de défier Augustin Senghor.

Saer Seck, ancien président de la Ligue professionnelle, et 1-er vice-président de la Fédération, a lui préféré jeter l'éponge en s'écartant des instances dirigeantes pour se consacrer à l'institut Diambars, le centre de formation qu'il dirige à Saly-Portudal, sur la Petite-Côte sénégalaise.

Le Collectif qui a évoqué l'ostracisme dont a été victime le candidat Mady Touré lors de ses visites sur le terrain, a rappelé, pour le regretter, la mort de l'ancien président du district de Pikine, suite à une crise cardiaque, lors d'une visite de Me Senghor.

Samba Sarr voulait prendre part à une rencontre entre le président sortant de la FSF et des acteurs du football de Pikine dont certains ne voulaient pas le voir y assister. Il s'en est suivi des tirallements ayant débouché sur des échauffourées.

Le Comité de défense du football sénégalais prie la Fifa "de rappeler le ministère des Sports à ses devoirs de se limiter à ses prérogatives d'organe de veille en se retirant du consensus et de demander au Comité national et olympique et sportif sénégalais (CNOSS) d'en faire autant".

Le CNOSS faisait partie des facilitateurs pour trouver un consensus dans le renouvellement du comité exécutif de la Fédération de football.

Le consensus a certes prévalu dans le renouvellement de certaines ligues régionales, comme Dakar, ainsi qu'à la Ligue professionnelle où le président de Teungueth FC, Babacar Ndiaye, a finalement décidé de se retirer au profit de celui de Niary Tally, Djibril Wade.

Mais l'élection à la présidence de la Fédération opposera Mady Touré et le président Augustin Senghor, qui concourt pour un 4-ème mandat.

Les 14 présidents de Ligue régionales ont paraphé un document dans lequel ils ont fait état de leur soutien au président Augustin Senghor, également 1-er vice-président de la Confédération africaine de football (CAF) depuis le 12 mars dernier.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X