Afrique Centrale: Festival international du film de l'Afrique centrale - Le Congo abritera la 5e édition

Après la tenue de l'édition précédente à Libreville au Gabon, le comité d'organisation vient de se prononcer sur le Congo, comme pays qui abritera la 5e édition du Festival international du film de l'Afrique centrale (FestiCiné) prévue du 13 au 16 octobre à Brazzaville.

Tout en mettant en avant la diversité culturelle, le FestiCiné s'attelle, depuis sa création en 2017, à favoriser les rencontres et les échanges entre les professionnels et amateurs du cinéma, d'une part, et les institutions publiques, d'autre part. Il se donne également la ligne d'investir dans la formation et l'encadrement de toutes les compétences sociales, notamment les jeunes et les femmes intéressés par les métiers du 7ème art.

Cette année, le festival se tiendra sous le thème « Cinéma indépendant : Autofinancement ». Cette thématique qui révèle les dimensions économique et culturelle de l'industrie cinématographique de la région se déclinera en trois sous thèmes, à savoir : « Jeunesse africaine et cinéma », « Le cinéma africain au féminin » et « Le marché africain du cinéma ».

En marge des préparatifs de l'événement, un appel à films a été lancé à l'endroit de tous les cinéastes de la région pour neuf prix en lice de l'événement. La compétition du FestiCiné est ouverte aux films et vidéos courts métrages, moyens métrages et longs métrages, toutes catégories confondues, réalisés par des professionnels, amateurs et indépendants, sans restriction d'âge et d'expérience, dont les auteurs ou propriétaires appartiennent à l'espace géographique d'Afrique centrale, tant de la Cémac (Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale) que de la CEEAC (Communauté économique des États de l'Afrique centrale).

Ainsi, les pays concernés par la compétition sont : Congo-Brazzaville; Cameroun; Gabon; Tchad; Burundi; Rwanda; Sao Tomé-et-principe; de la Guinée équatoriale; Centrafrique, République démocratique du Congo et l'Angola. Les cinéastes du reste du monde peuvent néanmoins participer à ce festival, en hors compétition, en qualité de partenaires ou d'invitées. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 9 septembre à 22h 00.

S'agissant des critères de sélection, chaque réalisateur peut présenter jusqu'à trois films maximum, dont deux peuvent être retenus en compétition et/ou en hors compétition. « Les films s'exprimant en une autre langue que le français et l'anglais doivent obligatoirement être sous-titrés en français et ceux retenus pour le festival doivent respecter les autres critères tels : le genre, la durée, la date de sortie, le support d'envoi... », stipule le règlement dudit festival.

Organisé par Arts programmes et Vindozia, sur accord de l'Association des jeunes réalisateurs, acteurs et peintres du cinéma camerounais), initiateur officiel de l'événement au Cameroun, le Festival international du film de l'Afrique centrale se tient chaque année dans un pays de la région. Pour sa 5e édition prévue du 13 au 16 octobre à Brazzaville, l'événement proposera, en parallèle, une compétition particulière dédiée à la jeunesse sous le thème « Jeunesse et cinéma ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X