Cote d'Ivoire: Hommage à Henriette Dagri-Diabaté - Devoir de reconnaissance des enseignants d'histoire-géographie à leur maître

La Grande Chancelière de l'Ordre national Henriette Dagri-Diabaté a reçu, lors de cette célébration à Jacqueville, de nombreux cadeaux de la part de ses ex-étudiants.

Profitant des activités du 8e séminaire de leur association, la Ligue des enseignants d'histoire géographie de Côte d'Ivoire (Lehgci), les professeurs des lycées et collèges ont tenu à rendre hommage, le 6 août, à leur maître, Henriette Dagri-Diabaté, pour son œuvre colossale à leur endroit. Cette rencontre, parrainée par la ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères, de l'Intégration africaine et de la Diaspora, Kandia Camara, a eu pour cadre l'hôtel M'Koa de Jacqueville, en présence de la concernée.

Au nom des siens, le président de la Ligue, Konan Innocent, a exprimé sa gratitude au professeur des Universités de Côte d'Ivoire pour leur avoir ouvert les portes de « l'Histoire ». Selon M. Konan, sa corporation veut célébrer une des leurs, une femme universitaire, première femme titulaire de chaire d'histoire, première femme Grande Chancelière de l'Ordre national de la République de Côte d'Ivoire et première femme secrétaire d'un grand parti politique pour avoir donné de son temps et son énergie aux jeunes et qui, eux, se sont abreuvés à son immense talent d'enseignant. « Vous êtes un modèle, notre modèle », reconnaît le président de la Lehgci.

Tout en se réjouissant du choix porté sur cette sommité comme marraine à la création de la Ligue dont l'objectif principal est de contribuer à un enseignement de qualité. Au dire de Konan Innocent, cette célébration est « l'hommage de dizaines de promotion d'étudiants qui ont bénéficié de sa grande connaissance. Un signe de reconnaissance des ex-étudiants envers une bienfaitrice ». Les enseignants, par le truchement de leur président, s'engagent à continuer à œuvrer à l'amélioration de la qualité de l'enseignement pour une école d'excellence. Pour y arriver, ils souhaitent que la collaboration entre leur association et le ministère de tutelle se renforce davantage.

La marraine, par la voix de son représentant, Dr Ouattara Katiénéffooua Adama, conseiller technique au ministère d'Etat, ministère des Affaires étrangères, de l'Intégration africaine et de la Diaspora, s'est félicitée de cette rencontre organisée par la première famille intellectuelle du professeur Henriette Diabaté pour la magnifier. « Nous y voyons la reconnaissance de ses pairs et de son travail dans l'univers universitaire et international », a-t-elle affirmé. « Henriette Dagri Diabaté offre à la Côte d'Ivoire l'exemple d'un humanisme vivant. C'est pourquoi nous l'aimons tous », a poursuivi la marraine. Tout en profitant de cette aubaine pour lui traduire une fois encore toute « son admiration, son affection et son inconditionnel attachement ».

Au-delà de cette célébration, Kandia Camara, par le biais de son émissaire, a invité les enseignants à s'inspirer de ce qu'elle a fait, tant sur le plan professionnel qu'humain. « Sa vie, riche de ses convictions et son talent est un livre que nous devons transmettre fidèlement à nos enfants », a-t-elle exhorté.

Au terme de cette cérémonie, Henriette Dagri-Diabaté a reçu plusieurs dons. Divers objets d'arts à son effigie, des pagnes traditionnels ainsi que des vivres et non-vivres de la part des enseignants venus de nombreuses régions de la Côte d'Ivoire pour prendre part à cet évènement. Cet hommage s'est déroulé dans une ambiance féérique assortie de danses tradi-modernes dont le Bolo super. Des conférences, des panels, des journées citoyennes et des soirées culturelles ainsi que des visites du parc national d'Azagny et de certains villages du département de Jacqueville étaient inscrits au menu de ce 8e séminaire, démarré le jeudi 5 août et qui s'achève ce lundi 9 août .

Envoyé spécial à Jacqueville

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X