Afrique: Incendies au Maroc - Plus de 700 hectares brûlés, la mobilisation continue

Incendie a

Alors que 19 feux restaient encore actifs en Algérie dimanche 15 août, c'est maintenant au tour du Maroc d'être touché par des feux de forêts. Pour le deuxième jour consécutif, les pompiers tentent de lutter contre les flammes. Si les causes de ces incendies ne sont pas encore connues, on sait qu'ils sont attisés par des vents violents et changeants. Plus de 700 hectares brûlés, la mobilisation continue.

Depuis samedi, les pompiers doivent lutter contre des incendies dans le nord du Maroc et faire face à des vents changeants. La météo complique la maîtrise des feux. Vendredi, plusieurs régions du pays avaient enregistré des températures atteignant 49 degrés.

Selon Rachid El-Anzi, directeur régional du département des Eaux et forêts à Chefchaouen, dans le Nord-Ouest, la température et les vents sont à l'origine des départs de feu, dans la forêt du Jebel Sougna.

Plus de 500 personnes, dont des pompiers et des militaires « sont toujours mobilisées pour venir à bout de ces incendies », a indiqué le chef du Centre national de gestion des risques climatiques forestiers, Fouad Assali, à l'agence de presse officielle MAP. Quelque 725 hectares d'une forêt près de la ville touristique de Chefchaouen (nord) ont déjà été engloutis par les feux, a-t-il précisé.

Les équipes de pompiers sont épaulées par « quatre avions Canadairs des Forces Royales Air et quatre avions Turbo trush de la Gendarmerie royale », a ajouté M. Assali.

Pour l'heure aucune victime n'est à déplorer et le département des Eaux et forêts indique que la priorité est donnée à la prévention de la propagation du feu vers les zones habitées.

Le mois dernier, le royaume avait déjà du faire face à une forte de vague de chaleur qui avait provoqué des incendies. 1 200 hectares avaient alors été détruits par les flammes.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X