Ouganda: Afghanistan - Le pays prêt à accueillir 2000 réfugiés

Le pays serait sur le point de recevoir sur son sol des réfugiés afghans, à la demande des Américains, a annoncé le gouvernement dans un communiqué publié le 17 août.

Depuis le 15 août, les Talibans ont pris Kaboul après une offensive éclair entamée en mai à la faveur du début du retrait des forces américaines et de l'Otan. En dix jours, ils se sont emparés de toutes les grandes villes, sans rencontrer de grande résistance.

Face à cette avancée rapide des Talibans qui ont pris le contrôle de l'Afghanistan, les Etats-unis ont demandé à plusieurs pays d'accueillir temporairement des citoyens afghans, le temps d'étudier les demandes de visa. Après l'Albanie et le Kosovo, l'Ouganda vient de donner son approbation.

« Suite à la réception de la requête du gouvernement des Etats-Unis pour assister certaines des personnes concernées, et en raison de la tradition et de l'histoire de l'Ouganda en tant que terre d'accueil des réfugiés et des personnes dans le besoin, son excellence le président [Yoweri Museveni, Ndlr] a indiqué que l'Ouganda est prêt à fournir son aide ; notamment l'hébergement temporaire de certaines des personnes touchées par la crise en cours », a indiqué le ministère ougandais des Affaires étrangères.

Le premier groupe, d'environ cinnq cents Afghans, devrait atterrir à l'aéroport international d'Entebbe. Selon la ministre Esther Anyakun, les nouveaux réfugiés seront soumis à un test de dépistage du covid et observeront une quarantaine. Toute la logistique et les coûts seront pris en charge par le gouvernement américain.

Après leur atterrissage, l'Ouganda deviendra le premier pays africain à accueillir des personnes fuyant la crise actuelle en Afghanistan. « Les discussions se poursuivent concernant cette opération », a indiqué le ministère ougandais des Affaires étrangères qui assure qu'il « continuera de fournir des mises à jour au fur et mesure que la situation évolue, jusqu'à ce qu'une décision finale soit arrêtée ».

L'Ouganda fait face à un afflux particulièrement massif et croissant de réfugiés. Avec plus de 1,4 million de personnes hébergées en provenance notamment du Soudan du Sud, de la République démocratique du Congo ou du Burundi, le pays est la première terre d'accueil des réfugiés en Afrique et l'une des plus importantes au monde.

Pour rappel, l'Afghanistan est tombé aux mains des fondamentalistes talibans depuis le 15 août. Leur progression fulgurante dans le pays a démarré, il y a environ trois mois, après que les Etats-unis ont commencé à se retirer du pays, après y avoir mené vingt ans de guerre.

Bien que les nouveaux maîtres du pays, connus pour leurs méthodes violentes et extrémistes, semblent vouloir rassurer le monde entier quant à leur bonne foi, plusieurs gouvernements occidentaux qui y sont intervenus en se faisant aider par la population locale craignent des exactions. Dans ce sens, Washington a annoncé son intention de délivrer des visas américains aux Afghans qui l'ont aidé à mener sa guerre dans le pays, essentiellement des interprètes estimés à plus de dix mille.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X