Ouganda: L'accueil des réfugiés afghans fait débat au Parlement

Les députés débattent en séance plénière.

Des députés ougandais ont demandé mercredi 17 août des clarifications concernant la proposition du gouvernement d'accueillir des personnes fuyant Kaboul après la prise de contrôle de l'Afghanistan par les talibans ce week-end. Si les négociations sont toujours en cours, pour finaliser les modalités de cet accueil, au sein du parlement ougandais, certains ont néanmoins émis des réserves.

La proposition divise l'Assemblée nationale. Des députés comme Norah Bigirwa-Nyendwoha ont demandé mercredi 18 août des précisions sur l'accueil de ces réfugiés, estimant qu'il s'agit d'« une question d'importance nationale ».

Le député Gilbert Olanya, quant à lui, s'interroge sur la capacité de l'Ouganda à accueillir d'autres réfugiés alors qu'il en abrite déjà près de 1,5 million : « Lorsqu'il s'agit d'accueillir des réfugiés, le ministre chargé de cette question se doit d'abord de consulter le parlement, pour avoir son aval, ensuite on peut avancer ».

Troisième pays d'accueil de réfugiés au monde

Pour sa part, le député Asuman Basalirwa rappelle que l'Ouganda est signataire de la Convention relative au statut des réfugiés. « Nous n'avons pas encore renoncé à nos obligations en vertu des conventions sur les réfugiés, nous sommes tenus par le droit international d'accueillir les réfugiés ».

L'Ouganda fait partie des États africains sollicités par Washington dimanche 15 août pour accueillir des réfugiés afghans. Il est le troisième pays d'accueil de réfugiés au monde et le premier en Afrique.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X