Maroc/Cameroun: Le Onze national d'ores et déjà fixé sur ses adversaires lors de la CAN camerounaise

Le Ghana comme grosse cylindrée, le Gabon comme sacré morceau et les Comores comme Petit Poucet, tels seront les adversaires du Onze national lors des phases finales de la prochaine CAN prévue au Cameroun de la période allant du 9 janvier au 6 février 2022.

A l'instar des autres teams figurant dans le pot 1, l'EN aura donc affaire à de redoutables sélections, du fait que le chapeau 2, établi à l'occasion de l'opération du tirage au sort qui a eu lieu mardi à Yaoundé, renfermait des équipes de renom qui, auparavant, faisaient partie du haut du tableau. Sauf que le dernier classement FIFA n'a pas joué en leur faveur mais l'on ne peut pas dire autant pour le spectacle avec des affiches d'entrée de jeu. Et c'est le cas de l'opposition Maroc-Ghana en ouverture de la première journée de la poule C prévue le 10 janvier à Yaoundé.

Un match inaugural que les partenaires de Hakim Ziyech sont tenus de bien négocier en vue d'envisager la suite de la campagne dans de bonnes dispositions,sachant par là même que les deux équipes s'étaient déjà affrontées à la CAN 2008 et le match s'était soldé à l'avantage des Ghanéens qui avaient organisé conjointement cette édition avec le Nigeria. La dernière confrontation directe entre les Lions de l'Atlas et les Black Stars remonte au 8 juin dernier, une partie à titre amical disputée au Complexe Moulay Abdellah de Rabat et qui avait tourné en faveur des Nationaux par 1 à 0.

L'avantage d'être retenu tête de série du groupe réside dans le fait de pouvoir jouer les trois matches du tour des seizièmes de finale dans le même stade. Ainsi, après le Ghana, le Onze national devra défier, toujours à Ahmadou-Ahidjo Stadium, terrain remis à l'ère du temps d'une capacité de 42.500 places, les Comores, le 14 janvier, et le Gabon, le 18 dudit mois. L'idéal serait d'assurer la qualification dès la deuxième journée afin que le troisième match contre le Gabon, un adversaire difficile à manœuvrer, soit l'occasion de terminer en beauté et d'assurer la première place.

L'objectif reste donc d'aller le plus loin possible dans cette CAN 2021 décalée à 2022 à cause de la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19. Un challenge que la génération actuelle de l'EN doit relever en dépit de la présence de formations à cataloguer parmi les grandes d'Afrique. Ainsi au groupe A, l'on trouve le Cameroun, l'Ethiopie, le Cap-Vert et le Burkina Faso, alors que le groupe B est composé du Malawi, de Zimbabwe, de la Guinée et du Sénégal. Le Nigeria, l'Egypte, le Soudan et la Guinée-Bissau constituent le groupe D, tandis que l'Algérie, tenante du titre, la Sierra Leone, la Guinée Equatoriale et laCôte d'Ivoire évolueront dans la poule E.

Pour leur part, la Tunisie, le Mali, la Mauritanie et la Gambie seront les protagonistes du groupe F. Les deux premières équipes de chaque poule en plus des quatre meilleures troisièmes baliseront leur chemin pour les huitièmes de finale qui se dérouleront entre le 23 et le 26 janvier. Par ailleurs, il y a lieu de signaler que le Onze national entrera dès la fin de ce mois en concentration au Complexe national de football Mohammed VI à Maamora en vue de préparer ses deux premières sorties comptant pour les éliminatoires, zone Afrique, groupe I du Mondial Qatar 2022. Le premier match sera à la maison le 2 septembre contre le Soudan, alors que le second verra l'EN se déplacer le 6 du même mois à Conakry pour se mesurer à la Guinée. La phase aller de ces éliminatoires sera bouclée le 7 octobre parla réception de la Guinée-Bissau.

Vahid Halilhodzic: Aller le plus loin possible

Suite au tirage au sort de la CAN 2021, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a fait part au site officiel de la FRMF de son avis sur cette opération. Il a déclaré qu'il n'y avait aucune petite équipe qui s'est qualifiée pour la CAN, et qu'il faut se préparer pour affronter les trois équipes du groupe : le Ghana qu'il connaît bien et qui est parmi les meilleures équipes du continent, l'équipe du Gabon, contre laquelle le Maroc avait déjà joué et perdu en match amical et l'équipe des Iles Comores qui a beaucoup évolué et s'est qualifiée pour la première fois à la CAN.

Le sélectionneur des Lions de l'Atlas a souligné que malgré le fait que le Maroc soit favori pour se qualifier au deuxième tour aux côtés du Ghana le Ghana, il faut se préparer et jouer avec beaucoup d'ambition et de détermination pour aller le plus loin possible. Il a également affirmé que l'objectif du Maroc lors de cette CAN est d'aller le plus loin possible en cherchant d'abord à se qualifier au deuxième tour de la compétition.

Ils ont dit

--BadouZaki (ancien sélectionneur de l'équipe nationale):

"Je pense que les matchs issus du tirage au sort sont à portée de main, compte tenu de l'histoire de l'équipe nationale de football. Le groupe C, qui comprend le Ghana, les Iles Comores et le Gabon, ne peut pas être considéré comme un groupe fort, ni faible. L'équipe nationale du Ghana reste la plus forte de ce groupe, car elle peut créer des difficultés à l'équipe nationale, sachant qu'elle est souvent présente dans les compétitions de la Coupe d'Afrique des nations. La compétition pour les premières places se jouera donc entre ces deux équipes. Mais l'équipe nationale gabonaise ne doit pas être sous-estimée, parce qu'elle fait partie des formations qui créent toujours des surprises dans de telles épreuves continentales.Elle doit donc être traitée avec prudence lors de la confrontation".

-- Hassan Moumen (ancien sélectionneur de l'équipe nationale) :

"Le groupe C peut être considéré comme un groupé équilibré malgré la présence de l'équipe ghanéenne, considérée comme l'une des équipes les plus fortes et candidate solide pour décrocher son ticket pour les 8es de finale.Quant à l'équipe du Gabon, elle crée souvent l'événement et peut renverser la donne à tout moment, en témoigne sa victoire contre le Maroc lors des éliminatoires de la Coupe d'Afrique et du Mondial 2010 respectivement sur le score de 2-1 et 3-1.

Pour ce qui est des Iles Comores, tout le monde sait que ce n'est pas une équipe facile et a une grande ambition d'aller loin dans les compétitions continentales, malgré un manque de moyens,son stade principal est équipé de gazon synthétique, ce qui impacte ses préparatifs. En plus, l'équipe des Iles Comores a contraint l'équipe nationale au match nul (2-2) au stade Mohamed Sheikh, lors du quatrième tour des éliminatoires de la Coupe d'Afrique 2019. De manière générale, l'équipe nationale a plus de chances d'atteindre les 8es de finale, et les joueurs doivent être préparés mentalement, physiquement et techniquement,tout en évitant de sous-estimer leurs adversaires, quel que soit leur niveau".

-- Abdallah Idrissi (sélectionneur de l'équipe nationale U20) :

"Je pense que le tirage au sort était juste pour l'équipe nationale, d'autant plus que la première et la deuxième équipes se qualifient directement pour les 8es de finale. On peut dire que la phase de groupes sera facile pour les éléments nationaux, qui joueront leurs trois premiers matchs pour se qualifier mais aussi pour s'adapter aux conditions qui entourent ce genre de compétitions continentales, notamment le climat et la pelouse des stades. Les équipes qui occupaient les têtes de chapeaux, à l'instar du Maroc, du Cameroun, du Sénégal, du Nigeria, de la Tunisie et de l'Algérie ne rencontreront pas de difficultés majeures pour passer au prochain tour. A mon avis, il faut attendre les 8es de finale pour connaître le niveau réel des équipes qualifiées.

Dès lors, la qualification de l'équipe nationale semble à portée demain, mais la poursuite de la compétition dépend de la préparation mentale et technique des joueurs, ainsi que de la nécessité pour le sélectionneur national de trouver toutes les solutions pour atteindre cet objectif, y compris le choix d'une composition appropriée et homogène et de plans tactiques adéquats".

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X