Cameroun: Mouzgoums-Arabes choas - On fait la paix

Après des jours d'affrontements interethniques les deux communautés regardent désormais dans la même direction.

Une image saisissante. Celle des deux leaders communautaires Mouzgoums et Arabes Choas regardant dans la même direction. Il s'agit du député Kamsouloum Abba Kabir, Arabe Choa, et du Pr. Math Mazra, un Mouzgoum. C'était le 14 août 2020 à Kousseri où les deux personnalités ont lu un communiqué conjoint dans lequel elles ont décidé de ne ménager aucun effort en vue d'un retour définitif de la paix entre les deux communautés qui se côtoient dans le département du Logone et Chari. Le lendemain à Logone Birni, les deux personnalités ont réitéré ces engagements.

Ils ont, au cours d'une autre réunion présidée par le gouverneur de la région de l'Extrême-Nord, appelé leurs frères et sœurs à renouer avec le dialogue. Certes, ils ont accompagné le gouverneur à Logone Birni, mais ils ne sont plus rentrés avec lui à Kousseri. Dès le lendemain, 16 août, ils ont entamé le tour des localités touchées par le conflit intercommunautaire. Partout où ils sont passés, ils ont délivré le message de la paix et de la nécessité d'introduire dans les mœurs, le vivre ensemble.

Les affrontements entre les deux communautés ont malheureusement fait un triste bilan. De part et d'autre, il y a eu des morts d'hommes et d'importants dégâts matériels. Au total, on a enregistré 23 personnes tuées dont trois corps non identifiés retrouvés en un état de décomposition avancé. Dans ce bilan, il faut ajouter 25 villages incendiés.

Pendant près d'une semaine, les populations n'ont pas vaqué à leurs occupations quotidiennes. Tous étaient sur le pied de guerre ; une guerre fratricide. Depuis lundi dernier, les populations des villages frontaliers au Tchad qui avaient traversé le Logone pour aller se réfugier au Tchad sont en train de revenir dans leurs terroirs. « Là où nous étions au Tchad, il n'y a pas de nourriture », nous a confié une habitante de la localité de Kidam, à quelques encablures de Logone Birni. Les populations sont en train de tirer les leçons des conflits internes.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X