Ethiopie: Échec de la visite de l'envoyé spécial américain à Addis-Abeba

Aide humanitaire au Tigré, en Ethiopie

Embourbée dans la guerre du Tigré depuis presque dix mois, l'Éthiopie refuse de négocier un cessez-le-feu. Les partenaires occidentaux, de leur côté, veulent établir des négociations entre les rebelles tigréens et Addis-Abeba, alors que le conflit déborde désormais sur deux provinces voisines. Un échec jusqu'à présent. Et la visite de l'envoyé spécial américain dans la capitale éthiopienne ne semble pas avoir changé la donne.

Une semaine après son arrivée, Jeffrey Feltman repart les mains vides ou presque. L'envoyé spécial américain pour la Corne de l'Afrique a rencontré par deux fois le ministre éthiopien des Affaires étrangères. Selon une source diplomatique, il aurait finalement obtenu un entretien avec le Premier ministre Abiy Ahmed. Cependant, ni le gouvernement éthiopien ni Washington n'ont confirmé.

Jeffrey Feltman cherchait à négocier un cessez-le-feu entre Addis-Abeba et les rebelles tigréens du TPLF. « Un échec », assure un diplomate occidental qui indique que l'envoyé spécial n'a pas obtenu de concessions du gouvernement éthiopien.

Relations refroidies

Un échec prévisible à en juger les relations entre les deux anciens alliés. Les rapports se sont notamment refroidis à partir du mois de mai dernier et de l'imposition de sanctions américaines contre Addis-Abeba.

Depuis, de nombreuses manifestations ont eu lieu dans la capitale éthiopienne pour s'opposer à ce que le gouvernement qualifie d'ingérence américaine dans ses affaires internes.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X