Afrique: Recherche des pays d'accueil des réfugiés afghans

Ursula von der Leyen, Présidente de la commission Européenne

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a exhorté samedi tous les pays à accueillir une partie des réfugiés afghans. Pour sa part, l'ONG Reporters sans frontières a demandé au président américain Joe Biden "un plan spécial" pour l'évacuation des journalistes et des défenseurs des droits de l'Homme.

"J'appelle tous les Etats qui ont participé aux missions en Afghanistan, les Européens et les autres, à accorder des quotas d'accueil suffisants pour que collectivement, nous puissions venir en aide à ceux qui ont besoin de protection", a déclaré Ursula von der Leyen au terme d'une visite en Espagne dans le centre d'accueil pour les employés afghans de l'UE à Kaboul, selon l'AFP.

Elle a assuré que la Commission européenne est prête à envisager les moyens budgétaires nécessaires pour soutenir financièrement les Etats-membres de l'UE qui se proposeront pour aider les Afghans exfiltrés de Kaboul à s'installer sur leur territoire.

Elle s'exprimait lors d'une conférence de presse sur une base militaire dans le nord-est de Madrid, où un centre d'accueil a été installé.

La Turquie dit non

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé samedi que son pays ne pourrait supporter "un fardeau migratoire supplémentaire" provenant de l'Afghanistan à la suite de la prise de pouvoir des Talibans, lors d'un entretien téléphonique avec la chancelière allemande Angela Merkel. Son pays accueille déjà 5 millions de réfugiés.

M. Erdogan a aussi estimé qu'il serait "irréaliste" pour l'UE d'avoir des attentes supplémentaires de la part de la Turquie en matière d'accueil des migrants tant que l'accord Turquie-UE n'est pas entièrement appliqué.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X