Congo-Brazzaville: Sénat - L'Opep invitée à accompagner le pays dans la relance de son économie

Réunion de l'OPEP à Alger

La demande a été faite par le président de la chambre haute, Pierre Ngolo, au cours d'un échange, le 24 août à Brazzaville, avec la délégation de l'Organisation des pays producteurs et exportateurs de pétrole (Opep),conduite par son secrétaire général, Mohammed Barkindo.

« Si l'Opep ici peut être d'un apport appréciable, ce serait très important. Nous espérons bénéficier de cela dans ce contexte très difficile », a déclaré le président du Sénat, avant de souligner: « En même temps que nous nous battons pour la diversification de notre économie, en même temps nous nous battons pour la diversification des partenaires et l'Opep compte au nombre de ces partenaires. C'est pour cela, après être resté très longtemps comme observateur, nous avons salué avec grande joie l'adhésion depuis 2018 du Congo à l'Opep ».

La délégation est allée une fois de plus annoncer que le Congo assurera la présidence de cette institution en 2022.

« La présidence de l'Opep en 2022 sera un point clé dans la relation entre le Congo et cette institution. Elle représentera une transition de soixante années passées et à venir. Elle vient à un moment où le monde sortira de la crise de la covid-19 », a dit Mohammed Barkindo qui a, par ailleurs, loué le leadership du président de la République, Denis Sassou N'Guesso.

Intervenant à cette rencontre, le ministre des Hydrocarbures, Jean-Richard Bruno Itoua, a, quant à lui, signifié que l'Opep, outre ce qu'elle peut apporter pour la stabilisation des prix, intervient aujourd'hui dans des grands débats pour défendre les intérêts des pays africains. En dehors du Sénat, la délégation de l'Opep a également conféré avec le président de l'Assemblée nationale, Isidore Mvouba.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X