Togo: Réduire les barrières financières

26 Août 2021

Lomé-Commune enregistre le plus fort taux de mortalité maternelle avec 36% de décès pour 100.000 naissances.

Un chiffre communiqué jeudi par Mamissilé Akla Agba Assih, ministre déléguée, chargée de l'accès universel aux soins.

La situation est un peu meilleure dans les région Maritime et des Plateaux.

Son objectif est de parvenir d'ici 2022 à 250 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes, et 17 décès néo nataux pour 1000 naissances.

Et le programme national d'accompagnement de la femme enceinte et du nouveau-né, lancé officiellement jeudi, est justement destiné à réduire les taux de mortalité maternelle et néonatale.

Baptisé 'Wezou', il a été annoncé hier en conseil des ministres.

Ce programme va intégrer de façon progressive, l'ensemble des prestations de prise en charge de la femme enceinte depuis la confirmation de la grossesse jusqu'au 42e jour après l'accouchement.

'C'est un programme qui va améliorer les indicateurs de la santé de la mère et de l' enfant et réduire les barrières financières empêchant d'accéder aux soins. C'est aussi un système d'anticipation sur la survenue des complications, car les femmes devront facilement aller en consultations pour des contrôles', a indiqué Mme Assih.

Une plateforme digitale sera lancée sur laquelle les femmes enceintes pourront s'enregistrer, ce qui permettra de suivre leur parcours médical.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X