Sénégal: Loi sur l'accès à l'information - Le processus est très en avance (officiel)

Dakar — Le processus de la loi sur l'accès à l'information est très en avance, a assuré, jeudi, le directeur de la Communication, Ousseynou Dieng.

"Le processus de la loi sur l'accès à l'information est très en avance. Le Sénégal est très pressé d'avoir cette loi qui lui donne la possibilité de gagner des points dans tout ce qui concerne la gouvernance", a notamment dit Ousseynou Dieng.

"C'est à la limite, la dernière couche pour compléter l'architecture juridique dans laquelle la presse évolue", a ajouté le directeur de la communication.

Il intervenait au cours d'un atelier de l'Association des éditeurs et professionnels de la presse en ligne (APPEL) organisé en collaboration avec la coordination des associations de presse (CAP).

L'objectif principal de cette rencontre est de documenter des cas de violations, d'atteintes à la liberté de presse, aux droits à l'information et les attaques contre les journalistes et les maisons de presse dans le contexte de Covid-19.

Etaient présents le pésident de l'Association des éditeurs et professionnels de la presse en ligne, Ibrahima lissa Faye, le Directeur adjoint de l'ONG Article 19, Alfred Ali, le président du CORED, Mamadou THIOR, entre autres acteurs du secteur.

Le processus de la loi sur l'accès à l'information est piloté par le ministère en charge des Droits humains et de la Bonne gouvernance, a t-il souligné.

Concernant la sécurité des journalistes et l'accès à l'information, Ousseynou Dieng a mis l'accent sur l'identification des journalistes.

"Il est extrêmement difficile de savoir qui est journaliste et qui ne l'est pas. Il faut évidemment que les forces de l'ordre et de sécurité puissent avoir les outils et les moyens d'identifier le journaliste", a t-il dit.

Ousseynou Dieng a invité les acteurs de la presse à s'organiser avec l'aide de l'Etat pour renforcer les solutions technologiques déjà existants, entre autres, le Code QR, le gillet, la carte de presse, etc.

"Notre bataille, poursuit-il, est d'accompagner les acteurs de la presse en termes de structuration, de formalisation et de financement", a t-il fait part.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X