Afrique: Amisom - Un accord trouvé pour la poursuite de la mission de l'Union africaine en Somalie

Des soldats de l'AMISOM

La mission de l'Union africaine en Somalie est étendue. Le mandat de l'Amisom, en place depuis 2007, devait se terminer à la fin de l'année 2021. Mais l'UA et le gouvernement somalien ont signé un accord : la force, qui comprend plus de 19 000 soldats, va rester mais sous un format modifié.

Tout partait mal pour l'Amisom. Ces derniers mois, la relation entre l'Union africaine et les autorités somaliennes s'était fortement dégradée. Au printemps notamment, un rapport de l'Union africaine, très critique du gouvernement somalien, proposait 4 options pour la suite de sa mission. La Somalie les avait toutes rejetées.

Les différentes parties prenantes se sont finalement réunies à Mogadiscio la semaine dernière. Et sont enfin parvenues à un accord : l'Amisom continuera. Mais sous un format modifié et pour une durée limitée.

L'objectif sera d'amorcer une transition, basée sur le développement des capacités des troupes somaliennes, afin de leur permettre d'assurer, à terme, la pleine responsabilité de la sécurité de leur pays, et ainsi mener à un départ de l'Amisom.

Un accord qui démontre une amélioration dans la relation entre l'Union africaine et Mogadiscio. Il faut dire que les partenaires internationaux, comme l'Union européenne, faisaient pression pour qu'une solution soit trouvée.

Le contexte afghan a aussi joué selon Omar Mahmood, analyste à l'International Crisis Group. La situation aurait effrayé en Somalie en donnant un aperçu de ce qu'un retrait précipité de l'Amisom pourrait provoquer.

Reste que les discussions sont loin d'être terminées. Les modalités de cette force reconfigurée doivent toujours être décidées. Notamment à quoi la nouvelle Amisom va ressembler et comment elle sera financée.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X