Gabon: Affaire Anna - Harcelée sexuellement, elle porte plainte à Chellaram

Mlle Samba Anna, aurait-elle jamais pensé à être harcelée sexuellement non seulement sur son propre continent mais aussi dans son propre pays par un étranger Chellaram Chhapru Prakashlal alias (Raoul) propriétaire d'IRIS tours & travels Burkina faso.

Voici les détails qui nous sont donnés par nos sources du Congo Brazzaville.

Samba Anna, âgée de seulement 22 ans et mère de 2 enfants. Après avoir divorcé son mari, elle n'aurait jamais pensé que, pour nourrir ses enfants, elle devra subir un harcèlement sexuel de la part de son « patron » Raoul.

En l'interviewant, et après avoir écouté ses allégations selon lesquelles elle aurait mis son patron Raoul, notre journaliste était en larmes pendant près de 3-4 minutes. Venons-en au fait maintenant...

Comme nous l'a révélé MLLE Samba Anna, c'était un jour 16/10/2020 une routine quotidienne pour elle, elle prépare à manger pour ses enfants le matin à 6h30 et quitte sa maison pour rejoindre ses fonctions de femme de ménage, comme elle doit arriver sur son lieu de travail avant 7h45 du matin. Ce jour-là, elle atteint son lieu de travail à 7h40, qui est une maison où vivaient 3 expatriés indiens, et elle trouve 2 des expatriés en train de prendre leur petit-déjeuner et prêts à quitter la maison pour travailler.

Les 2 expatriés ont quitté la maison à 7 h 55, mais le « patron » d'Anna, Raoul, était allongé dans sa chambre, ce qui est un peu inhabituel au vu de sa routine quotidienne. Ce jour-là, Raoul est sorti de sa chambre à 8h50 alors qu'Anna nettoyait le salon et il l'a informé qu'il ne se sentait pas bien, et a demandé à Anna de lui faire une tasse de thé, ce qu'Anna a fait, mais elle a oublié d'ajouter du sucre. parce qu'elle était nouvelle dans la préparation d'un thé indien et que ce n'était pas dans sa routine quotidienne.

Après avoir goûté une gorgée de thé, Raoul a commencé à abuser d'Anna que si elle avait fait le thé de la même manière pour son mari sans ajouter de sucre ? Anna a répondu calmement "désolée patron" et lui a apporté du sucre de la cuisine. Après avoir terminé son thé, Raoul est allé dans la cuisine où Anna nettoyait le comptoir et il lui a demandé si elle savait faire une sorte de "MASSAGE". Anna a répondu "non patron" je n'ai jamais fait ça de ma vie. Après avoir écouté une réponse négative d'Anna, Raoul commence à la maltraiter et à la menacer et de la retirer du travail.

Anna en vue de ses 2 petits enfants et le seul gagne-pain de sa petite famille, demande à son patron de lui pardonner, si elle avait fait quelque chose de mal. Mais elle n'avait jamais pensé elle serait mise à profit par son « Patron Raoul » lorsqu'elle a été forcée d'apporter de l'huile de la salle de bain et obligée de masser son « Patron Raoul » pour satisfaire ses désirs sexuels. Anna a non seulement été forcée de donner un « massage érotique » à son « patron Raoul », mais a également été harcelée sexuellement.

La même chose a été répétée avec Anna le même jour dans l'après-midi à 14h30, où elle a également reçu une proposition de faire un travail illicite pour son « Patron Raoul » que son patron a fait au Burkina Faso (Ouagadougou). La proposition qui a été faite à Anna était de faire le tour de la ville et de rechercher des clients qui souhaitent transférer leur argent illicite hors du pays sans passer par un système bancaire, ce qui en d'autres termes est également appelé blanchiment d'argent.

Non seulement ca, Anna nous a également révélé des faits plus troublants sur son "Patron Raoul" que quelques jours plus tard, son patron a été diagnostiqué positif avec Covid-19 et n'était pas capable de respirer correctement, mais il a quand même pu quitter le Congo Brazzaville pour le Burkina Faso.(ouagadougou), en mettant en danger la vie de milliers de personnes qu'il aurait croisé tout au long de son voyage vers ouagadougou.

Anna nous a également révélé que Raoul avait fabriqué un faux certificat RTPCR covid-19 pour son voyage et avait laissé derrière lui son véritable certificat Covid-19 RTPCR où il a été diagnostiqué positif. Les autorité congolaises sont toujours à la recherche Chellaram Chhapru Prakashlal alias (Raoul).

Mlle Samba Anna a déposé une plainte à l'ambassade de l'Inde qui est restée sans suite.

Affaire à suivre...

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X