Algérie: Développement des zones d'ombre - L'expérience algérienne présentée à une délégation nigériane

Souk Ahras — Une délégation de l'Institut national des études politiques et stratégiques du Nigeria (NIPSS) s'est imprégnée samedi à Souk Ahras de l'expérience algérienne dans le développement des zones d'ombre et la prise en charge des préoccupations de leurs habitants.

La délégation, composée de 17 membres, accompagnée des autorités de la wilaya s'est enquise des grands efforts déployés par les pouvoirs publics pour prendre en charge les préoccupations des habitants de la zone d'ombre

Ouled Ali, dans la commune d'Ouled Idriss (13 km au Nord de Souk Ahras), une zone qui a bénéficié de plusieurs projets, concrétisés dans le domaine des travaux publics, d'une salle de soins et une école primaire.

Les hôtes de l'antique Thagaste avaient entamé leur visite dans la wilaya de Souk Ahras depuis la ville antique"Madour" à M'daourouch (40 km au Sud de Souk Ahras), où un guide touristique, a relaté, sur les lieux, l'histoire de cette cité, capitale de la première université en Afrique sous le règne de Syfax (220-230 AJC), et d'où le premier roman dans l'histoire de l'humanité "L'Ane d'or" a vu le jour, écrit par le philosophe Lucius Apulée.

La délégation, composée de 17 hauts cadres spécialisés dans les domaines politique, économique, social et militaire s'est rendue à Annaba pour une visite similaire.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X