Afrique: Ameerah Kanowa, la beauté au bout des doigts

Sa gamme Amirah compte sept produits de beauté et la jeune entrepreneuse ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Elle revient sur son parcours et ses projets futurs.

Il y a un an, Ameerah Kanowah lançait son sérum. «Il y en a plusieurs sur le marché mais la différence est que le mien est adapté aux peaux tropicales», avance-t-elle, et cela fait toute la différence. Depuis, elle a rajouté plusieurs autres produits à sa liste : des savons aux toners en passant par les crèmes solaires. La jeune femme avance qu'elle conçoit ses formules elle-même. Comment fait-elle ?

Climat humide

L'entrepreneure explique que les soins de la peau l'ont toujours passionné. Depuis longtemps, elle avait commencé des recherches sur les produits, mais sans idée précise. Puis, petit à petit, elle a commencé à remarquer une tendance à Maurice : hommes et femmes se plaignaient de leurs problèmes de peau et malgré la multitude de produits existants, il y avait peu de résultats, selon eux. «C'est là que j'ai réalisé que nous avons un climat humide ; il faut donc des produits qui ne sont pas gras.» Elle commence alors sérieusement à songer à une solution. La seule qui s'est offerte à elle est de créer une gamme spécialement adapté au climat, sans huile.

Fort de ses études de chimie, elle a poussé ses recherches plus loin. «Je me suis rendue en Corée du Sud pour des formations à deux reprises car ils sont les leaders mondiaux en termes de soins pour la peau.» Lors de ses déplacements, elle a aussi discuté avec des dermatologues avant de définir sa liste d'ingrédients actifs, tous issus de plantes. Sa matière première est importée de Corée du Sud et la production se fait en Thaïlande. «Les tests en laboratoire sont faits là-bas et j'ai tenu à avoir l'aval de la Food and Drug Administration de la Thaïlande avant de lancer les produits.» De la conception à la mise sur le marché, il y a deux ans de travail. Pour le moment, Ameerah offre sept produits dans sa ligne.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X