Afrique: La coopération sécuritaire au cœur d'une visite de Mahamat Idriss Déby au Soudan

Le président du Conseil militaire de transition tchadien, le général Mahamat Idriss Déby, conclut ce lundi 30 août une visite de deux jours au Soudan. Au menu des discussions figurent la coopération économique et surtout la coopération militaire et sécuritaire.

Mahamat Idriss Déby est arrivé à Khartoum avec une délégation de haut niveau pour évoquer principalement des questions d'ordre sécuritaire, et notamment le contrôle des frontières avec le voisin du Nord, la Libye. Le Tchad et le Soudan, qui partagent une frontière de 1 300 kilomètres, traversent tous deux une période de transition fragile dans laquelle les militaires ont toujours la main haute sur le pouvoir.

Quelques jours seulement après la visite de Moussa al-Kone, vice-président du Conseil présidentiel libyen, Ndjamena et Khartoum souhaitent réactiver un accord ratifié en juin 2018 entre le Soudan, la Libye, le Tchad et le Niger.

Cet accord prévoyait de déployer des troupes conjointes à leurs frontières pour combattre les trafics, les migrations ainsi que les incursions de groupes armés. Et c'est bien ce dernier point qui inquiète le général Mahamat Idriss Déby au Tchad. Les hordes de mercenaires recrutés, entraînés et armés en Libye, financés par des puissances étrangères, posent une sérieuse menace à la stabilité régionale, a déclaré la présidence tchadienne.

À Khartoum, l'héritier d'Idriss Déby a également rendu visite à Mohamed Hamdan Dogolo, alias « Hemeti », un proche de son père. Hemeti est le commandant des forces de soutien rapide d'une unité paramilitaire issue des milices Janjawid qui sont responsables de nombreux crimes au Darfour, à la frontière tchadienne.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X