Gabon: Lambaréné - Deux jeunes meurent par noyade à l'Ogooué

Ce lundi 30 août 2021 dans la capitale provinciale du Moyen-Ogooué, un fait-divers vient d'endeuiller des familles. Deux jeunes frères "touristes" ont trouvé la mort à la suite d'une partie de baignade collective au banc de sable situé dans la zone dite "Sablière" au quartier Adouma.

Lambaréné, 30/08/2021-(Gabonews) - C'est la consternation dans la ville mythique du « Grand Blanc ». Un drame mortel s'est produit ce début de semaine à Lambaréné. Deux jeunes hommes d'une vingtaine d'années ont perdu la vie par noyade dans les profondeurs du fleuve Ogooué.

C'est derniers, apprend-t-on, étaient non seulement en séjour dans la ville mythique de Lambaréné pour une cérémonie de mariage, mais étaient également issus d'une même famille. En compagnie de leurs amis, les défunts frères ont voulu profiter de leur court séjour en se livrant à une partie de baignade dans le fleuve Ogooué. Malheureusement celle-ci va s'avérer inéluctable pour ces deux frères. Le fleuve Ogooué, qui ne cesse de couler, va les emporter dans ses tréfonds. Les cadavres n'ont pas fait retour à la surface du fleuve.

Très vite alertées par les populations environnantes, les autorités locales ont pu, si vite, marquer de leur présence sur les lieux du drame et assister les plongeurs à la fouille des cadavres jusqu'au coucher du soleil. Une fouille vaine, qui serait sans suite favorable. Pas un seul cadavre retrouvé par les plongeurs.

Les circonstances ayant conduit à la mort des deux jeunes frères restent à déterminer. Une enquête aurait d'ailleurs été ouverte par les autorités compétentes. Selon celles-ci, ce drame en est « le cinquième du genre en l'espace de deux mois dans la commune et ses environs ». Nous y reviendrons.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X