Afrique Centrale: Mise en place de mesures pour freiner une troisième vague de contamination aux frontières

Au regard de la courbe de contamination qui, depuis ces derniers jours est assez instable et de la situation épidémiologique des pays voisins. Le gouvernement gabonais, afin de prévenir une troisième vague de contamination, va renforcer le dispositif de riposte aux portes du pays. Pour l'heure, il s'agit des frontières terrestres, celle avec le Cameroun et la Guinée Equatoriale.

C'est au cours d'une séance de travail qui a eu lieu le 29 août dernier à la Direction régionale de la Santé du Woleu-Ntem qu'une stratégie de riposte a été mis en place. Une séance de travail qui a réuni les différents acteurs de la lutte contre cette pandémie, dont le responsable de la commission technique du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l'épidémie à coronavirus (Copil), Pr Romain Tchoua et le responsable de la commission technique provinciale, Dr Ludger Boulingui.

Ces derniers ont donc opté pour une stratégie plus adaptative, propre au terrain. Pour ce faire, un renforcement des capacités sera mis en place avec un plus grand nombre d'agents sur les différents sites. Afin de fluidifier le trafic et les contrôles. Aussi, cette stratégie prévoit des tests, en plus de ceux faits avant le départ, réaliser sur place. « Nous allons renforcer les personnels qui y sont déjà présents et également exiger que des tests soient refaits systématiquement dans ces frontières-là », énonce le Pr Romain Tchoua. L'ensemble de ces mesures vise ainsi à prévenir une nouvelle vague de contamination pouvant venir des pays voisins.

Il faut également noter que le Cameroun voisin a, en deux semaines, subit une flambée de cas positif, soit 1250 nouvelles infections et 15 décès due au corona virus, rapporte un blogue du pays des Lions indomptables .

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X