Gabon: Le calvaire des anciens agents de la BGD

1 Septembre 2021

C'est en brandissant des banderoles et des bouts de papier sur lesquels étaient inscrits plusieurs messages dont le champ lexical, lançaient un S.O.S. à l'endroit du Président de la République que les anciens agents de l'ex Banque Gabonaise de Développement (BGD) ont choisi de s'exprimer tout en effectuant un sit-in devant le ministère du Budget.

La principale raison de ce Sit-in, est la réclamation des indemnités accordées par l'Etat après la liquidation de la BGD qui deux ans avant supprimait six de ses agences présentes sur le territoire national. En effet, après la fermeture de ces dernières, un Protocol d'accord fixant des mesures d'accompagnements pour les agents restés au chômage avait été signé. Les parties prenantes lors de la signature de cet accord, étaient les représentants des personnels de l'ex BGD et l'Etat.

Ce protocole proposait au préalable une réinsertion de l'ensemble des agents dans la fonction publique, proposition qui à l'époque fut rejetée par l'Etat, compte tenu du gel des recrutements qui avait cours à cette période précise. A la suite de ce refus, un autre protocole avait été alors signé, ce dernier prévoyait, une indemnisation de préjudice moral pour tous les agents qui se retrouveraient en situation de chômage.

Depuis deux ans déjà, les différentes mesures que renferme ce protocole d'accord n'ont pas encore été exécutées, toutes les correspondances adressées aux diverses autorités pour la résolution de cette situation lamentable, restent sans suite.

Ces anciens agents qui sont désormais sans emploi, disent ne plus savoir vers qui se tourner, c'est pourquoi il sollicite vivement l'intervention du Président de la République Ali Bongo Ondimba, pour que leur soit restitué l'intégralité de leurs indemnités. Précisons que l'on compte déjà trois décès suite à des AVC dans l'effectif de ces anciens agents.

Une situation qui traduit clairement la détresse dans laquelle se retrouvent ces employés qui à ce jours peinent à se soigner, à payer leurs loyers et à offrir à leurs enfants une scolarité adéquate.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X