Gabon: Fermeture de quelques entreprises publiques

1 Septembre 2021

Afin de rationaliser les dépenses du pays, le gouvernement devrait, au cours de la fin du mois de septembre 2021, annoncer la fermeture de quelques entités publiques, révèle le dernier rapport du Fond Monétaire International (FMI) sur l'économie gabonaise. Il s'agit des entreprises non-prioritaires et dont la fermeture n'impactera pas fortement l'économie du pays. Une liste des entités concernées sera publiée d'ici la fin du mois de septembre.

Rehausser l'économie du pays est l'une des priorités que se sont lancée les autorités du pays. Sur cette lancé, elles envisagent de fermer quelques entreprises publiques afin de, semble-t-il, faire des économies et de mieux gérer les recettes de l'Etat. « Ces actions aideront les autorités à atteindre leur objectif de maintenir la masse salariale, globalement constante en termes nominaux », indique le rapport du FMI.

Aussi, « Après analyse de leur situation financière, un groupe de travail devrait remettre d'ici fin septembre 2021, une première liste d'entités publiques à fermer et recommander des mesures d'amélioration de la gouvernance et de la gestion financière (...) pour celles à conserver sous la propriété de l'État. » énonce le même rapport. Les entités qui ne seront pas fermées disposeront ainsi d'un plan d'action en vue d'améliorer leurs rendements.

Cependant, qui dit fermeture, dit suspension voire même suppression de postes. C'est donc là le chômage qui risque de frapper à la porte de ces nombreux travailleurs père et mère de famille. Et ce, à une période cruciale : la rentrée scolaire. A moins que des solutions soient prévues pour ces derniers.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X