Gabon: "Bientôt de retour...les petites victoires d'hier annoncent les grandes de demain"

2 Septembre 2021

"Notre pays mérite mieux que des débats de personnes. Notre potentiel mérite de s'exprimer aujourd'hui plus qu'hier. Tous les Gabonais qui aiment sincèrement ce pays du fond de leur coeur doivent porter ce message partout", c'est l'extrait du libre propos d'un jeune gabonais, Meboon Môôn Meba Ondo, qui veut d'un Gabon reformé.

A l'instar des engagements et des actions que nous menions pour empêcher que la bande de Brice Laccruche Alihanga ne brade nos terres dans le processus de liquidation de notre pays qui était hier entamé pour cause d'un manque réel de leadership par Ali Bongo Ondimba, ce dit-on chef de l'Exécutif si souvent trompé par des collaborateurs qu'il se choisit lui-même, des enjeux plus importants nous attendent désormais. Ce, pour nous réapproprier notre DIGNITÉ et notre pays.

Nous avons fait échouer ce processus de cession de nos terres.

Tout comme je prenais personnellement l'engagement, alors que j'étais en fonction dans un cabinet ministériel, de m'opposer à la fameuse Tournée républicaine de ce "Tintin au Gabon" aujourd'hui envoyé en prison par ses laudateurs d'antan.

L'histoire finit toujours par remettre chacun à sa place malgré les faux-semblants de nos compatriotes du Bongo-PDG, qui ont même l'outrecuidance d'appeler à un autre mandat avec Ali Bongo ou son fils, Noureddin. Alors que l'expérience de ses deux mandats est une catastrophe qui nous impose de passer à autre chose. De nous choisir une autre gouvernance et un autre président de la République au plus tard en 2023.

Conseiller en communication d'un candidat lors de la présidentielle de 2016, j'ai vécu les douleurs de ce scrutin ensanglanté. Témoin de ce processus dans ses couloirs, j'ai pris conscience de la faiblesse des éléments constitutifs de la preuve électorale, notamment l'actuel procès-verbal manuscrit.

Depuis 2017, nous militons pour l'introduction de plusieurs réformes afin que nous ne vivions plus de tels drames. Nous proposons le Procès-verbal Video (PVV). Il paraît que l'opposition ne propose jamais rien. Tout le monde peut se rendre compte de ce mensonge éhonté et véhiculé par certains médiocres proches du pouvoir Bongo-PDG.

J'ai annoncé que je vais adhérer prochainement à un parti politique avec d'autres compatriotes partageant les mêmes valeurs que moi. Nous sommes sur le point de finaliser cette démarche.

Notre pays mérite mieux que des débats de personnes. Notre potentiel mérite de s'exprimer aujourd'hui plus qu'hier. Tous les Gabonais qui aiment sincèrement ce pays du fond de leur coeur doivent porter ce message partout.

Je vous redis... A bientôt, chers amis.

Dans la Paix du Fils de l'Autre.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X