Afrique du Sud: Le soutien ferme de l'Algérie, du Nigeria et de l'Afrique du Sud à la cause sahraouie salué

CHAHID EL-HAFEDH (Camps de réfugiés sahraouis) - Le Premier ministre sahraoui, Bouchraya Hamoudi Beyoun a salué mercredi le soutien ferme de l'Algérie, du Nigeria et de l'Afrique du Sud à la cause sahraouie.

Le Premier ministre sahraoui qui a reçu une délégation de chercheurs de l'Institut national des études politiques et stratégiques du Nigeria (NIPSS) au siège de la Présidence sahraouie dans le camp des réfugiés sahraouis "Chahid El-Hafedh", a souligné que "l'Algérie, le Nigeria et l'Afrique du Sud sont l'épine dorsale de l'Union africaine et représentent un soutien fort à la cause sahraouie".

Lors de cette rencontre à laquelle a également assisté l'ambassadeur du Nigéria en Algérie et en République arabe sahraouie démocratique (RASD), Mohamed Mabadoul, M. Bouchraya a souligné que "le soutien de l'Algérie au peuple sahraoui depuis près d'un demi-siècle est resté inaltéré en dépit des circonstances politiques, économiques et sécuritaires difficiles qu'elle a traversées".

Dans le même sillage, il a indiqué que cette visite "consacre la solidarité et le soutien constants des deux pays, l'Algérie et le Nigeria, à travers les deux importantes délégations des Instituts nationaux des études politiques et stratégiques des deux pays frères".

Le Premier ministre sahraoui a salué le niveau des relations de coopération unissant le Nigeria et la RASD, ajoutant que ces relations ont gagné le soutien de la société civile nigériane.

Et de poursuivre que cette visite constitue une occasion pour discuter des différentes questions d'intérêt commun.

Pour sa part, la cheffe de la délégation nigériane, Funmi Para-Mallam a souligné que "la présence de cette importante délégation au niveau des camps des réfugiés sahraouis, accompagnée de la délégation algérienne de l'Institut national des études de stratégies globales (INESG), témoigne d'une solidarité profonde et inconditionnelle avec le peuple sahraoui".

De son côté, le directeur général de l'Institut national des études de stratégies globales (INESG), Abdelaziz Medjahed a salué "la résistance du peuple sahraoui et son attachement à son droit à l'autodétermination et l'indépendance en dépit de toutes les conditions et les difficultés dont il souffre notamment les violations des droits de l'Homme par l'occupant marocain dans les territoires sahraouis occupés".

Lire aussi: Le Maroc lié au crime organisé et au terrorisme au Sahel

La délégation hôte a été chaleureusement accueillie par la population des camps des réfugiés sahraouis à Boudjdour. La délégation a suivi un documentaire sur la souffrance du peuple sahraoui dans les régions occupées avant de visiter le musée de la résistance sahraouie.

Au même musée, une présentation sur les activités de l'armée sahraouie a été donné par un responsable militaire sahraoui qui a fait état de 1.372 opérations militaires depuis la riposte à l'agression militaire marocaine à la brèche illégale El-Guerguerat.

Ces opérations militaires de l'armée sahraouie "ont causé des pertes humaines et matérielles chez les soldats marocains", a-t-il ajouté.

L'armée sahraouie a saisi, durant le premier semestre 2021, plus de 6 tonnes de cannabis en provenance du Maroc.

La délégation nigérienne a terminé sa visite à la Maison de la Culture Abdelhamid Mehri à Tindouf en écoutant les potentialités économiques de la wilaya.

A l'Exposition internationale "Mouggar 2021", la délégation a découvert certains produits algériens ainsi que d'autres produits d'opérateurs du Niger, de la Mauritanie, et du Sahara occidental.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X