Maroc-Soudan - 2-0 / Avec Halilhodzic, on tremble déjà !

Hakim Ziyech Halilhodzic ne dit pas toute la vérité sur ce qui s'est passé dans les coulisses. La prochaine fois que tu parles, dis la vérité alors... !

Le Onze national a entamé du bon pied sa campagne des éliminatoires pour le Mondial FIFA Qatar 2022. En recevant jeudi soir au Complexe Moulay Abdellah de Rabat son homologue soudanaise pour le compte de la première journée du groupe I, l'EN a assuré l'essentiel, une victoire par deux à zéro, lui permettant d'envisager la suite des débats dans de bonnes dispositions. Comme prévu, la logique a été respectée et les Lions de l'Atlas ont exploité pleinement l'avantage de se produire à la maison pour signer leur premier succès du parcours. Ils ont, d'ailleurs, débuté la partie pied au plancher, parvenant à débloquer la situation dès la 10ème minute de jeu par l'intermédiaire de Naif Agured.

Une ouverture du score qui a fait beaucoup de bien aux partenaires de Yassine Bounou qui n'ont pas lâché prise, voyant leurs efforts récompensés à la 54ème minute sur un tir d'Ilias Chair détourné par l'infortuné Mohammed Abuaagla Abdalla. Et c'est ce même Ilias qui a pu émerger du lot, en livrant une bonne prestation poursa deuxième sélection, lui qui a provisoirement pris la place de Kakim Ziyech qui n'a pas attendu longtemps pour riposter aux dires du sélectionneur Vahid Halilhodzic indiquant que le joueur de Chelsea a un « comportement qui n'est pas adapté à l'équipe nationale, notamment son manque de discipline quand il s'agit d'assister aux entraînements et d'appliquer les directives de l'entraîneur ».

Pour Hakim Ziyech, les propos tenus par le sélectionneur national sont dénués de tout fondement, affirmant sur son compte Instagram que «Halilhodzic ne dit pas toute la vérité sur ce qui s'est passé dans les coulisses ».Et d'ajouter: "La prochaine fois que tu parles, dis la vérité alors... ! » Voilà donc pour ce fâcheux épisode que l'on aimerait bien qu'il tourne court pour que tout rentre dans l'ordre.

En tout cas, s'il y a victoire d'entrée, il ne faudrait pas trop s'en réjouir, car au vu de la copie rendue, qui plus est, devant un adversaire bien loin d'être un gros calibre, il y a du pain sur la planche pour le staff technique. Et il est préférable que la machine soit au point le plus tôt possible, bien avant les chocs fatidiques devant les gros morceaux à affronter soit lors du fort éventuel match de barrage pour le Mondial soit à la CAN. A ce moment-là, la petite prestation est payée cash et ça sera trop tard de s'en prendre au seul sélectionneur.

Celui-ci, dans une déclaration à la presse au terme du match contre le Soudan, a tenu à remercier ses joueurs pour les efforts qu'ils ont déployés devant un adversaire qu'ils ont dominé. Précisant que «l'équipe s'était créée de nombreuses occasions sans pour autant pouvoir les concrétiser.Et d'ajouter:«Je ne suis pas totalement satisfait de la prestation des joueurs,mais nous allons travailler davantage en vue d'apporter les réglages nécessaires avant le second match contre la Guinée» auteur d'un nul en déplacement devant la Guinée-Bissau (1-1)

En ce qui concerne cette deuxième sortie de l'EN, elle est prévue lundi prochain à 17 heures à Conakry sachant que le contingent national devait s'envoler hier à bord d'un vol spécial vers la capitale guinéenne. Après cette journée inaugurale, la première place du groupe I est occupée par le Maroc (3 pts), devant la Guinée et la Guinée-Bissau (1 pt), alors que le Soudan ferme la marche (0 pt).

Il convient de rappeler que les équipes qui termineront en pole position des dix groupes en lice pour les éliminatoires de la Coupe du monde se qualifieront aux matches barrages, de sorte à ce que le continent soit représenté lors de l'édition qatarie par cinq sélections. Pourvu que la nôtre soit de la partie après avoir été mondialiste en 1970 et 1986 au Mexique, 1994 aux Etats-Unis d'Amérique, 1998 en France et 2018 en Russie.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X