Guinée: Le coup d'Etat qui signe la fin d'Alpha Condé

7 Septembre 2021

C'est dans la journée du 05 septembre que la nouvelle s'est propagée, à travers les réseaux sociaux, arborant d'abord l'allure d'une rumeur, puis se confirmant au fil des minutes et des heures par les médias internationaux. Une information qui s'est donc précisée au cours de la journée : un coup d'Etat venait d'être perpétré contre le Président Alpha Condé.

La nouvelle a été rendue officielle dans un communiqué diffusé à la radio et à la télévision guinéenne. Communiqué entièrement lu par le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya tête pensante de cette insurrection, également dirigeant du Comité national du rassemblement et du développement (CNRD) et chef du groupement des forces spéciales de l'armée guinéenne.

Entouré de certains de ces hommes de combat, ce dernier annonçait le renversement du Président de la République et déclarait par conséquent la dissolution de toutes les institutions. Il précisait quelque temps après au micro de nos confrères de France 24 que l'objectif de leur action était de permettre à tous les Guinéens de vivre dans une parfaite cohésion et de jouir des richesses que contient leur pays.

Précisons que ce coup d'Etat intervient dans un contexte politique tendu. En effet, depuis la réélection controversée d'Alpha Condé à la tête du pays, la colère et l'exaspération de la population guinéenne devenait de plus en plus palpable, créant ainsi, une crispation du climat socio-politique.

Cette réélection, qui apparaissait comme la volonté du président aujourd'hui déchu de s'éterniser au pouvoir, ne se concevait également que comme un mandat de trop dans l'esprit des guinées. C'est assurément fort de cette situation que le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya évoquait la fin de la gabegie dans son message à la nation.

Mamady Doumbouya qui actuellement apparaît comme le nouvel homme fort du pays, promet de mettre en place un gouvernement d'union nationale qui sera chargé de conduire une période de transition, afin d'aboutir à une sortie de crise puis à l'organisation d'une élection présidentielle en toute transparence. Il a également appelé à l'ouverture des frontières et à la reprise des activités dans toute l'étendue du territoire.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X