Gambie: L'Alliance pour la Construction et la Réorientation Patriotiques et le Parti National Populaire concluent un accord pour le retour de Jammeh et la formation d'une alliance en vue de l'élection présidentielle de Décembre

Construction d'une Alliance entre les partis de Adama Barrow et Yaya Jammeh
7 Septembre 2021

L'Alliance pour la Construction et la Réorientation Patriotiques (APRC) a annoncé au cours du weekend que le parti a conclu un accord pour la formation d'une alliance avec le Parti National Populaire (NPP) en vue de garantir la réélection du Président Barrow.

« Nous avons également conclu un accord pour que l'ancien Président Jammeh soit autorisé à faire un retour paisible en Gambie lorsque nous aurons remporté les élections du 4 Décembre. »

L'Alliance pour la Construction et la Réorientation Patriotiques (APRC) a été vaincu lors de l'élection présidentielle de 2016 par le candidat indépendant Adama Barrow, présentement leader du Parti National Populaire (NPP). Suite à l'annonce du résultat des élections par la Commission Electorale Indépendante, l'ancien Président a reconnu sa défaite avant de faire un revirement spectaculaire plus tard. Il a déclaré que l'élection n'avait pas été conduite de manière libre et transparente et a donc réclamé l'organisation d'une nouvelle élection. Le refus de Jammeh de quitter le pouvoir a conduit à une impasse politique qui a provoqué le départ massif de 40.000 Gambiens vers le Sénégal.

Suite à des mois de négociation, L'Alliance pour la Construction et la Réorientation Patriotiques (APRC) et le Parti National Populaire (NPP) ont signé le Jeudi 2 Septembre 2021 un Protocole d'Accord qui, selon les deux partis, est dans l'intérêt supérieur du pays et de la réconciliation nationale.

Selon les dignitaires de L'Alliance pour la Construction et la Réorientation Patriotiques (APRC), une partie de l'accord vise à garantir un retour paisible et honorable de l'ancien Président Yahya Jammeh au pays, présentement en exil en Guinée Equatoriale.

Cependant, ce Protocole d'Accord ne précise pas si l'ancien Président sera épargné de poursuites judiciaires compte tenu de la campagne présentement en cours visant à traduire Jammeh devant la justice pour les nombreux crimes contre l'Humanité dont il est accusé.

« Le pays est tellement divisé et fragile. La formation d'une alliance entre L'Alliance pour la Construction et la Réorientation Patriotiques (APRC) et le Président sortant consolidera donc la réconciliation nationale » a déclaré Fabakary Tombong Jatta lors d'une conférence de presse le samedi dernier au Coco Ocean Spa & Hotel à Bijilo.

Quatre-vingt-dix-neuf pourcent des membres du Comité National Exécutif de L'Alliance pour la Construction et la Réorientation Patriotiques (APRC), a-t-il affirmé, ont donné leur accord pour la formation d'une coalition avec le Parti National Populaire (NPP). Deux membres du Comité National Exécutif ont exprimé des doutes et des réserves.

Il a insisté pour dire que tout accord politique dans ce monde est basé sur la confiance, exprimant ainsi la confiance du parti au Président Barrow. Il a déclaré: « Notre objectif est de faciliter le retour de l'ancien Président Jammeh au pays, et ce, en toute dignité et en toute tranquillité. Le retour du Président Jammeh serait indiscutablement un atout majeur pour le gouvernement étant donné la polarité de la Gambie. Afin de garantir la stabilité et la paix sociale, nous ne pouvons nous permettre de ne pas reconnaitre le travail remarquable et l'influence de l'ancien Président Jammeh dans ce pays.

L'objectif principal de cet accord, a-t-il ajouté, est la formation d'une alliance avec le Parti National Populaire (NPP). « Nous sommes convaincus que l'union entre ces deux partis politiques est dans l'intérêt supérieur du peuple Gambien et permettra de renforcer, consolider la réconciliation nationale. »

« Nous avons décidé et nous avons conclu que tous les membres de l'Alliance pour la Construction et la Réorientation Patriotiques (APRC) voteront pour le Président Barrow lors de l'élection du 4 Décembre 2021. Nous avons également décidé, suite à la formation de la coalition politique et notre victoire à l'élection présidentielle, de la formation d'un gouvernement de coalition qui verra l'inclusion de l'APRC tant au niveau ministériel qu'à tous les autres niveaux. »

« Nous sommes fondamentalement d'accord, qu'en tant qu'Africains en général et Gambiens en particulier, nous devons veiller à ce que nos leaders politiques ne soient pas traumatisés, harcelés, exilés ou même emprisonnés suite à leur départ du pouvoir. Pour le présent et la postérité, il ne s'agit pas seulement de ce que nous avons aujourd'hui ou de ce qui se passera demain. Nous sommes convaincus et persuadés que les leaders Africains ne sont pas les seuls à commettre des erreurs. Aucun gouvernement dans le monde n'est parfait. Cependant, tous les accusés poursuivis par la Cour Pénale Internationale sont des leaders Africains. Nous avons tous été témoins des atrocités commises par le monde occidental. Mais aucun leader ou responsable Européen n'a été traduit devant la Cour Pénale Internationale. »

Le Président de l'Union des Travailleurs déclare que la grève des transporteurs est toujours d'actualité

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X