Algérie: Effacement de dettes des pays africains et arabes - L'Algérie n'a jamais utilisé ce levier

Alger — En décidant de procéder à l'effacement de créances détenues auprès d'un nombre de pays africains et arabes, l'Algérie n'a jamais utilisé ce levier comme moyen de pression politique.

L'Algérie s'est toujours refusée d'utiliser le levier de sa décision d'effacer des dettes détenues sur divers pays comme un moyen d'exercer une pression quelconque, en plaidant régulièrement dans le cadre de sa politique étrangère et de coopération internationale pour un monde solidaire.

L'Algérie détient aussi d'autres créances sur certains pays qui n'ont pas fait l'objet d'annulation, mais font l'objet d'accords pour des échéances de remboursement.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X