Maroc: Élections locales et législatives - Affluence modeste dans les bureaux de vote

Radio Okapi
Bâtiment abritant la Cour pénale internationale à la Haye aux Pays-Bas

Les Marocains sont appelés aux urnes aujourd'hui, pour des élections législatives, régionales et communales. En jeu : la composition de la Chambre des représentants, ainsi que des futurs conseils municipaux et régionaux. Du parti majoritaire au Parlement sera issu le chef du gouvernement. Un gouvernement marocain dirigé depuis une décennie par les islamistes modérés du PJD.

Dans la capitale marocaine, les bureaux de vote sont ouverts depuis 8h ce mercredi matin. Près de 18 millions de Marocaines et de Marocains sont appelés à voter. Les bureaux restent ouverts jusqu'à 19 heures et les résultats seront annoncés dans la nuit.

Dans les différents bureaux visités, l'affluence est modeste. Pas de files d'attente, mais un flux régulier de Marocains venus voter, parfois très pressés parce que nous sommes au milieu de la semaine et que les gens travaillent.

La participation, grande interrogation de l'élection

La participation, c'est la grande inconnue depuis le début de la campagne pour ces élections. Les analystes parlent d'un désintérêt de la majorité des Marocains pour la chose politique.

Tout à l'heure, dans le quartier populaire de l'Océan à Rabat, celles et ceux qui sont venus voter parlaient d'un devoir national arguant que s'abstenir, c'était laisser les autres décider. Dans un autre quartier de Rabat plus huppé, le quartier Agdal, une jeune femme tout à l'heure se disait consciente des limites de cet exercice démocratique puisque au Maroc, le pouvoir royal garde la haute main sur les décisions stratégiques. Mais pour elles, voter c'est aussi un acte de confiance en l'avenir et une façon d'encourager le parti qui défend le mieux ses idées.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X