Soudan: L'attirail militaire saisi n'était que du matériel de chasse

Les autorités soudanaises ont finalement libéré mardi 7 septembre une cargaison d'armes de chasse saisie à bord d'un avion d'Ethiopian Airlines en provenance d'Addis-Abeba. D'abord soupçonné d'être destiné aux partisans de l'ancien président Omar el-Béchir, il s'avère que ce chargement était parfaitement légal, et bel et bien acquis par un commerçant soudanais.

C'est donc la fin d'une courte polémique qui finalement n'en était pas une. Les caisses de fusils, de munitions et de lunettes de vision nocturne saisies samedi 4 septembre à l'aéroport de Khartoum ont été livrées à leur propriétaire légitime : un commerçant soudanais connu, dûment enregistré auprès des autorités et ayant acquis légalement ces équipements destinés à la chasse.

Du matériel de chasse retenu en Éthiopie depuis deux ans

Ces armes avaient été achetées en Russie en 2019, pendant la révolution soudanaise. En raison de la situation politique, elles avaient été bloquées pendant deux ans en Éthiopie. C'est finalement une démarche judiciaire intentée par l'acheteur qui leur avait permis d'être embarquées à bord d'un vol commercial Addis-Abeba - Khartoum.

Mais la commission chargée de solder les comptes de l'ancien régime soudanais a voulu attirer l'attention des autorités sur cette cargaison sensible. Après vérification, notamment auprès d'Ethiopian Airlines, le ministère soudanais de l'Intérieur a fait savoir mardi dans un communiqué que l'administration des douanes avait restitué le cargo « après s'être assurée qu'il n'y avait aucune indication d'une violation de la loi ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X