Cote d'Ivoire: Simone Gbagbo reléguée à un rôle secondaire dans le nouveau parti de l'ex-président

Simone et Laurent Gbagbo

En Côte d'Ivoire, les partisans de Laurent Gbagbo s'organisent en vue de la création du nouveau parti de l'ancien président lors d'un congrès en octobre. Deux commissions sont créées pour préparer le congrès. Alors que les principaux leaders pro-Gbagbo y figurent tous en bonne place, Simone Gbagbo y est reléguée à un rôle secondaire.

Simone Ehivet Gbagbo n'a guère apprécié de lire son nom dans une liste qu'elle dit avoir découvert sur les réseaux sociaux. La vice-présidente du FPI-GOR est nommée membre d'un « groupe de réflexion élargi » qui compte près d'une centaine de cadres pro-Gbagbo.

L'ex-Première dame, de qui l'ancien chef de l'État veut divorcer, ne fait donc pas partie du comité de coordination constitué du directeur de cabinet de Laurent Gbagbo, Emmanuel Ackah, d'Assoa Adou, secrétaire général du FPI-GOR, de Sébastien Dano Djédjé qui présidera le congrès, d'Hubert Oulaye, le président du groupe parlementaire EDS ou de Jean-Baptiste Gnahoré.

La pilule a du mal à passer

Simone Gbagbo ne figure pas non plus dans la commission chargée d'élaborer le manifeste du parti emmenée par Laurent Akoun ni dans celle chargée d'élaborer les statuts, de trouver le nom et de proposer un sigle pour la nouvelle formation.

Et la pilule a du mal à passer pour la militante de la première heure, qui s'en est émue dans un communiqué publié mardi soir, dans lequel elle dit n'avoir été convoquée à aucune réunion ni n'avoir été consultée sur la création de ce nouveau parti. « Je suis surprise que mon nom circule comme membre d'un groupe de réflexion élargi sans que je n'ai même été préalablement consultée. Je suis peu encline à m'associer à ce type d'initiative car je mérite un minimum de respect et de considération », écrit encore la cofondatrice du FPI.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X