Algérie/Burkina Faso: Mondial 2022/Burkina Faso-Algérie (1-1) - "On aurait dû tuer le match en 1e mi-temps"

Alger — Le sélectionneur de l'équipe algérienne de football, Djamel Belmadi, a estimé que ses joueurs "auraient dû tuer le match en première mi-temps", mardi au stade de Marrakech (Maroc) où l'Algérie et le Burkina Faso se sont neutralisés (1-1, mi-temps 1-0) pour le compte de la deuxième journée (Groupe A) des éliminatoires de la Coupe du monde 2022.

Dans une déclaration faite la chaine FAF. TV, le coach national a considéré que son équipe "aurait dû, peut-être, tuer le match en première mi-temps. On a eu des situations d'un 2 ou 3 à 0. Chose que l'on n'a pas fait, pour plusieurs raisons... de la maladresse (...) on n'a pas été assez chirurgical, pas assez tueur".

Les Verts avaient ouvert le score à la 18' minute de jeu, par Sofiane Feghouli, avant de se voir rattraper au score en seconde mi-temps (64' mn) par le Burkina Faso sur un but d'Abdoul Tapsoba.

"Nous avons mal entamé la 2è mi-temps, avec le frein en main. Nous avons eu 15 à 20 minutes de temps faible où on s'est montré assez fébrile et où on a manqué un peu de solidité. Ensuite, dans les 15-20 dernières minutes, on a eu le contrôle du jeu, voire quelque situation où Bounedjah aurait pu se retrouver face à face avec le gardien. Dans les dernières passes (...) on a manqué de précision, de qualité technique, assez bizarrement d'ailleurs", a poursuivi Belmadi.

Lire aussi: Mondial 2022 (Eliminatoires): premier objectif atteint pour les Verts

Côté satisfaction, le coach national a fait l'éloge du milieu de terrain Ramiz Zerrouki qui "prend de plus en plus de poids dans le groupe" et qui est "bon dans le pressing sur l'adversaire, la récupération et l'animation de jeu". Il a également mis en exergue le retour réussi de Sofiane Feghouli.

"Il faut maintenant préparer la double confrontation contre le Niger en octobre prochain. Nous allons analyser le match du Burkina et combler les défaillances constatées. Il y a de la qualité dans l'équipe nigérienne qui renferme de bons joueurs. c'est une équipe vaillante et solidaire. Ils ont tenu la tête aux burkinabés jusqu'au dernier quart d'heure. On va avoir de la difficulté. Il faut recharger les batteries en vue de cette double confrontation", a conclu le sélectionneur algérien.

Les deux prochaines journées (3e, 4e) de ces éliminatoires du Mondial 2022 sont prévues au mois d'octobre prochain. L'Algérie recevra le Niger avant la manche retour en déplacement. Le Burkina Faso affronte de son côté le Djibouti en déplacement avant d'accueillir les Requins au retour.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X