Sénégal: Privatisation de la gestion de l'eau en milieu rural - Le désespoir des ex-agents de la direction du matériel et de la maintenance

9 Septembre 2021

La réforme de l'hydraulique rurale a impacté négativement les travailleurs. Le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de l'hydraulique, Yély Coulibaly, a révélé hier, mercredi 8 septembre, que plus de 200 anciens travailleurs de l'ancienne Direction du Matériel et de la Maintenance sont illégalement reversés à la Direction de l'Hydraulique. Un transfert qui les a privés de tous leur droit. Il s'exprimait lors d'un forum organisé par le Forum civil sur la question.

Au moment où le débat sur les conséquences de la réforme de l'hydraulique rurale est centré sur l'approvisionnement en eau et les problèmes qui en découlent, du fait de la privatisation, le sort des anciens travailleurs de la Direction du Matériel et de la Maintenance est une question en suspens. Et pour cause, le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de l'hydraulique (Snth), Yély Coulibaly, évoque un non-respect du décret 2014-535 du 24 avril 2014 fixant les règles d'organisation de l'Office des forages ruraux (Ofor).

Dans son chapitre 5 et article 21, le décret portant création de l'Ofor indique : «Les agents de l'Etat relevant de statut général de fonctionnaires ou de régime spécial applicables aux agents non fonctionnaires de l'Etat en service à la Direction de l'Exploitation et de la Maintenance, à la date d'entrée en vigueur de la présente loi, peuvent, dans un délai de deux ans à compter de la date du 24 avril 2014, opter entre le statut du personnel de l'Ofor ou leur statut du régime d'origine». Cette directive présidentielle est remise en cause illégalement, dit-il, par un arrêté pris par Mansour Faye, le 05 mars 2015, alors qu'il était ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement. Dans cet arrêté ministériel, il est dit que les Divisions régionales de l'Hydraulique, les Brigades de Puits et Forages et Subdivisions de Maintenance sont rattachés à la Direction de l'Hydraulique. Ces services déconcentrés peuvent être utilisés en tant que de besoin par l'Office des forages ruraux dans la période transitoire de mise en place des délégations de services publics.

AQUATECH DOIT 3 MOIS D'ARRIERES DE SALAIRES AUX CONDUCTEURS DE FORAGE

Pour Yély Coulibaly, c'est ce transfert qui est à l'origine des problèmes de plus de 200 travailleurs. Ils n'ont plus accés aux Institutions de prévoyance maladie (Ipm), la cotisation à l'Ipres (Institution de prévoyance retraite du Sénégal) n'est pas versée non plus. Or, chaque mois, il est prélevé sur leurs salaires 6675 F Cfa à cet effet. «Les travailleurs de l'hydraulique manquent d'outils de travail», a-t-il ajouté en disant que ce sont eux-mêmes qui prennent en charge l'entretien de leurs véhicules qui sont devenus vieux car, informe Yély Coulibaly, depuis 2009, aucune nouvelle acquisition n'a eu lieu. Par ailleurs, a souligné Yély Coulibaly, Aquatech doit 3 mois d'arriérés de salaires aux conducteurs de forage.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X