Sénégal: L'ARTP a "besoin de s'ouvrir" pour avancer (responsable)

Saly-Portudal (Mbour) — L'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a besoin de s'ouvrir à toutes les parties pour avancer dans les secteurs régulés, a déclaré jeudi à Saly-Portudal (Mbour), son directeur des Affaires juridiques, Kalidou Gaye.

"Nous savons que la régulation est en train de changer et nous avons besoin de nous ouvrir à toutes les parties pour avancer dans les secteurs régulés", a-t-il notamment indiqué à la clôture d'un forum d'échanges et de partage sur la régulation du secteur.

La rencontre, ouverte mardi a regroupé près de 60 journalistes, professionnels de l'information ainsi que des représentants d'organisations et de structures de régulation des médias, en plus des membres du collège de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), organisatrice de la rencontre.

Elle entre dans le cadre de la célébration des 20 ans de régulation de l'ARTP, sur le thème : "ARTP, Bilan de deux décennies de régulation au service du numérique".

Selon M. Gaye, l'ARTP "a été très attentive aux recommandations qui ont été formulées lors de cette rencontre.

"Nous allons initier les plans d'action afférents pour adresser les questions qui nous ont été remontées à l'occasion de ce séminaire qui a été une satisfaction entière et totale", a-t-il souligné

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X