Madagascar: Paositra Malagasy - Vers le développement de l'e-commerce

« Toutes les conditions sont réunies pour que la Paositra Malagasy puisse devenir un principal acteur de développement de l'e-commerce à Madagascar, et ce, selon les normes requises au niveau international.

Il ne s'agit pas d'une simple vente en ligne qui se prolifère au niveau des réseaux sociaux ». Le directeur général de cette société d'Etat, Richard Ranarison, lors d'une conférence de presse hier à l'IKM Antsahavola. En effet, « nous disposons d'une logistique adéquate, dont entre autres, le poste rapide, avec une extension de notre réseau comptant en tout 250 agences éparpillées dans tout Madagascar, pour ce faire. Une trentaine de bureaux relais postaux seront également mis en place d'ici la fin de l'année, sans compter le nombre de smart villages que nous avons lancés. En outre, tous nos collaborateurs sont déjà formés en matière de digitalisation des services postaux et du développement du système de paiement en ligne », a-t-il poursuivi.

Reconnaissance à l'international

Dans la foulée, « la Paositra Malagasy sera bientôt un établissement de monnaie électronique offrant des services de paiement électronique adaptés à la population non bancarisée. On n'attend plus que l'obtention de notre agrément pour démarrer ce projet. Les perspectives de modernisation telles que l'utilisation prochaine de la carte visa E-poketra, le tracking de colis en ligne et la numérisation des épargnes, ne sont pas en reste », a-t-il enchaîné. Il faut savoir que cette entreprise d'Etat se démarque également à l'international.

En effet, elle est élue membre du Conseil d'administration de l'Union Postale Universelle (UPU) ainsi que du Conseil d'Exploitation Postale (CEP) pour la première fois, lors du 27e Congrès de l'UPU qui s'est tenu tout récemment à Abidjan en Côte d'Ivoire. « Cette reconnaissance de la Paositra Malagasy à l'international constitue une grande fierté pour Madagascar.

Ce qui constitue en même temps une opportunité pour la Paositra Malagasy étant donné que les échanges internationaux seront facilitées », d'après toujours ses explications. Par ailleurs, le PCA de la PAOMA, Elire Rabemananjara a soulevé que c'est une rare entreprise d'Etat qui affiche une rentabilité financière. « Nous n'avons jamais réclamé de subvention à l'Etat grâce à notre autonomie financière. La Paositra Malagasy sera même un levier de croissance économique du pays », a-t-il conclu.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X