Burkina Faso: Sélection officielle FESPACO 2021 - 239 films à l'affiche

La 27e édition du FESPACO aura lieu du 16 au 23 octobre 2021. A cette occasion, la sélection officielle a été dévoilée par Moussa Alex Sawadogo, directeur général du FESPACO. C'était le jeudi 9 septembre 2021 à Ouagadougou, au cours d'une cérémonie présidée par la ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Foniyama Elise Ilboudo/Thiombiano.

En cette période de Covid-19, peu de participants portaient le masque. En voulant me frayer un passage pour rejoindre ma place, deux jeunes filles obstruaient le passage en se donnant des accolades, en réponse à ma mise en garde, elles me rétorquent à l'unisson qu'elles étaient vaccinées, précisant avec fierté l'appellation du vaccin. Je ne pus que rejoindre silencieusement ma place. Le maître de cérémonie a demandé une « standing ovation » en mémoire d'Amobé Mévégué célèbre journaliste culturel à RFI et à France 24 décédé le 8 septembre 2021. Le FESPACO 2021 se résume essentiellement en 3 chiffres : 1 132 films inscrits, 239 films sélectionnés, 50 pays représentés. Mais comme un dicton le dit si bien, le diable se trouve dans le détail.

Avant le dévoilement de la sélection officielle,EliseIlboudo/Thiombiano, ministre de la Culture,a lancé l'invitation officielle à la 27e édition, et salué le travail des cinéastes africains et de la diaspora qui ont réussi la prouesse de « faire du FESPACO une réussite africaine malgré un contexte national et international difficile» marqué depuis plusieurs décennies par des crises.

Pour la ministre de la Culture, la 27e édition sera l'occasion pour les cinéastes de réfléchir ensemble afin de dégager les stratégies et les perspectives à même de consolider le rôle et la place du cinéma dans le développement de notre continent à travers le thème du colloque «Cinéma d'Afrique et de la diaspora : nouveaux talents, nouveaux défis ». Mme Ilboudo a remercié les responsables des institutions partenaires du FESPACO pour leur accompagnement qui permettra au festival de demeurer un espace d'expression, d'éclosion, et de promotion de talents.

Moussa Alex Sawadogo, délégué général du FESPACO, a indiqué que le travail de sélection s'est fait à distance. Il a précisé que 8 personnalités du monde du cinéma africain ont visionné les films afin de pouvoir faire la sélection. « Ils ont reçu les films, ils ont travaillé et chaque semaine il y avait des points qui se faisaient en ligne jusqu'à pouvoir recueillir les 239 sélectionnés. Une des innovations de la 27e édition, est la sélection du Burkina. Pour le DG du FESPACO, il s'agit de donner de la visibilité aux films burkinabè, de montrer en quoi, l'industrie du cinéma burkinabè est très dynamique. Selon lui, elle se développe malgré les difficultés de financement auxquelles sont confrontés les professionnels du cinéma. Les autres innovations sont, entre autres, le Yennenga post production, qui est une plateforme qui favorise les partenariats de coproduction et facilite l'accès au marché international des œuvres africaines, le Yennenga Académy, qui est un programme de formation du FESPACO, dédié aux « aspirants cinéastes ».

La direction du FESPACO a profité de la rencontre pour lancer des appels aux partenaires locaux et internationaux à se joindre à la manifestation, car la 27e édition du FESPACO est spéciale, celle de défi et « nous voulons montrer que malgré la situation de crise, le continent continue de créer, de rêver, de résister ».

Le Sénégal est le pays invité d'honneur de la 27e édition du FESPACO. A la cérémonie, il était représenté par Abdoul Aziz Cissé, secrétaire permanent du fonds de promotion de l'industrie cinématographique et audiovisuelle du Sénégal. « C'est un très grand honneur que le Burkina fait au Sénégal, cela ne fait qu'illustrer la solidité des liens qui unissent les 2 peuples et surtout la collaboration entre nos 2 cinématographies. Des accords de coproduction cinématographique ont été signés récemment entre les 2 pays », a-t-il indiqué. Des accords de coopération culturelle existaient déjà, « des projets de coproduction de films sont en cours et c'est le meilleur symbole qui illustre l'excellence de la relation bilatérale », a -t-il jubilé.

Canal + est partout partenaire de la culture en Afrique et spécialement au Burkina Faso. La chaîne française participe à l'organisation du festival. « Nous avons travaillé sur des films qui seront présentés au FESPACO et espérons qu'ils plairont au public et qu'ils auront des prix », a estimé Jonathan Lett, directeur de Canal+ Burkina.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X