Ile Maurice: 103 millions de vues sur TikTok| Dilkash Dhany Ramnauth - «Je rêve d'apporter un Oscar à Maurice»

11 Septembre 2021

Le trentenaire est la nouvelle coqueluche des internautes grâce à sa vidéo virale. Il ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et caresse le projet d'un long-métrage.

103 Millions and counting. C'est le nombre de vues que la dernière vidéo de Tizilwa a eu sur TikTok. Avec 1,3 million de followers et 8,1 millions de likes, cela fait de lui le TikToker le plus influent de l'île. Cependant, son nouveau statut de star des réseaux sociaux et la visibilité qu'il a acquise ne lui ouvrent que peu de portes localement pour son futur projet : rapporter un Academy Award à Maurice...

Son vrai nom est Dilkash Dhany Ramnauth, il a 30 ans et a fêté sa première année sur TikTok le 27 août. Il est le premier à exprimer sa surprise face au déferlement de likes et de partages que sa vidéo a suscité. Dans le clip, le jeune homme part à la quête d'une clé pour ouvrir le coffre de sa grand-mère fictivement malade. Après maintes péripéties, il y arrive et finit par découvrir le «trésor». Une photo de la vieille dame qui fait un doigt d'honneur et la vidéo se termine sur elle qui fait le même geste. Mise en ligne le 6 août, la vidéo a quitté TikTok et s'est propagée sur les autres réseaux.

«J' ai eu tellement de problèmes depuis la conception jusqu'à l a réalisation qu'en la mettant en ligne, je n'avais absolument aucune attente», se remémore-t-il. Il y a eu le tournage qui a pris un mois. Puis, un autre mois s'est écoulé pour chercher celle qui camperait dadi. Finalement, désespéré, il a fait appel à sa vrai dadi, Dharmawatee Ramnauth. Un peu hésitant, il lui raconte le script, surtout que ce n'est pas tous les jours qu'un petitfils demande à mère-grand de faire un doigt d'honneur. Mais dadi, du haut de ses 83 ans, a tout de suite accepté.

Dès la mise en ligne, le succès était là. Très vite, le million de vues a été atteint. C'était déjà au-delà de ses espérances. Puis, il y a eu la barre de 50 millions, et ça a commencé à stagner. «Puis, un jour, je ne sais pas qui a mis la vidéo sur les autres plateformes. Ce n'était pas moi. Et c'était reparti», se souvient-il.

La nièce de Kamala Harris ou encore Anoushka Sharma figurent parmi les célébrités qui ont aimé la vidéo. Brut India, entre autres médias internationaux, l'a sollicité. Les messages, positifs et insultants, pleuvent. Il n'y a pas que les médias qui l'ont approché. Une compagnie basée en Angleterre s'est tourné vers lui pour des produits de merchandising, un studio en Afrique du Sud est aussi en contact avec lui, des développeurs d'application l'ont aussi sollicité. «Pour quelqu'un avec zéro formation dans la vidéo mais avec une passion et un rêve, c'est beaucoup», confie-t-il.

Les obstacles

Dilkash Ramnauth a un projet de longue date. Un long-métrage. Une comédie. Et il croit dur comme fer dans son projet. «Toutes les répliques sont des blagues. Le script est là depuis des années. Je vais ramener un Oscar à Maurice.» Toutefois, face à lui, il n'a que des portes fermées. Par exemple, il a contacté une gym, qui lui a fait savoir qu'il n'y a pas de sponsoring. Ou une autre compagnie d'équipements qui, au début, était d'accord pour l'aider en lui prêtant des ring-lights et stabilisers, mais au moment de finaliser l'accord ne répond plus à ses appels.

«Je leur ai dit qu'au-delà de la visibilité actuelle, je vais utiliser leurs marques tout au long de mon parcours, mais même là, aucune réaction. Je suis assez triste de constater qu'on croit plus en moi ailleurs qu'à Maurice», déplore-t-il. Mais il ne désespère pas. Son film se fera en temps et lieu. Mais dans le futur proche, il travaille sur sa nouvelle vidéo TikTok. «J'ai déjà l'idée, mais encore une fois, il me faut les équipements donc, des sponsors que je cherche toujours. Après les 103 millions de vues et les messages de soutien que je reçois à travers le monde, je ne peux pas faire dans l'à-peu-près.»

Est-ce que sa nouvelle visibilité a changé quelque chose dans sa vie ? Non. Avant d'atteindre ce niveau, il s'occupait de ses business, chose qu'il fait toujours. Son équipe est toujours composée des mêmes personnes : son épouse, son frère et quelques amis, qui figurent de temps en temps dans ses vidéos. «La seule chose qui a changé, c'est que désormais, j'ai une crédibilité que je n'avais pas avant même si on n'y croit pas trop localement pour l'instant. J'ai pu montrer que j'ai la capacité de faire des vidéos et que TikTok, au-delà d'un amusement, peut aider à montrer son potentiel et avoir une visibilité qui dépasse les frontières.» Sa prochaine vidéo TikTok sera quoi ?

Il y aura de l'humour. Il faudra attendre pour en savoir plus...

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X